Hérault : deux ans ferme pour un Toulousain ayant battu et menacé de mort sa concubine à Vias

Vias (Hérault) / © F3 LR
Vias (Hérault) / © F3 LR

Deux ans de prison ferme : c'est la peine infligée à un Toulousain interpellé à Vias (Hérault) pour violences et des menaces de mort sur sa concubine et pour outrage et rébellion envers les gendarmes. Il lui est interdit d'entrer en contact avec la victime et de se rendre dans l'Hérault.

Par Valérie Luxey

Ce 30 décembre 2019, en comparution immédiate, le tribunal correctionnel de Béziers (Hérault) a condamné un homme de 51 ans, originaire de la région toulousaine, à 2 ans d’emprisonnement avec mandat de dépôt à l'audience. Il avait été interpellé pour des faits de violences et menaces de mort sur sa concubine.


8 jours d'ITT pour sa compagne


Des violences qui ont entraîné 8 jours d’incapacité totale de travail (plusieurs hématomes sur différentes partie du corps de la victime ont été constatés).


Il se rebelle contre les gendarmes


Les faits se sont produits le 26 décembre dernier vers 18 heures 30 au domicile de la victime à Vias (Hérault). C'est cette dernière qui a donné l'alerte. Arrivés 10 minutes plus tard, les gendarmes de la Communauté de Brigades de Marseillan (Hérault) se sont également vus insultés et menacés par le concubin violent, alcoolisé et rebelle, déjà condamné à de multiples reprises depuis 1986 pour différents délits.


Multirécidiviste


Sa condamnation vaut donc également pour les faits d'outrages et rébellion contre les gendarmes. Aux 2 ans d'emprisonnement, le tribunal a en outre ajouté 6 mois de prison avec sursis et une mise à l'épreuve comprenant toute une série d'obligations et d'interdictions à respecter pendant deux ans après sa sortie de détention.


Mise à l'épreuve et interdiction de séjour dans l'Hérault


Le condamné a notamment l'interdiction d'entrer en contact avec la victime et de se rendre sur le département de l'Hérault.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus