L'ouest de l'Hérault placé en vigilance orange sécheresse : quelles sont les restrictions en vigueur ?

Entre Saint-Pons-de-Thomières et Béziers, la sécheresse fait son grand retour. La préfecture de l'Hérault vient de placer les secteurs Cesse, Argent Double, Aude aval et Canal du Midi en vigilance renforcée : dans ces zones, il est par exemple impossible d'arroser sa pelouse jusqu'à nouvel ordre.

Après un mois de juillet pluvieux, on aurait pu croire que les terres héraultaises avaient fait le plein d'eau pour l'été. Et pourtant : selon la préfecture de l'Hérault, le bilan annuel hydrologique "reste globalement déficitaire" dans le département.

De Saint-Pons-de-Thomières à Béziers, l'ouest de l'Hérault est particulièrement touché par la sécheresse. Jeudi 12 août, les services de l'Etat ont décidé de placer les parties héraultaises des bassins versants de la Cesse, de l’Argent Double, de l’Aude aval et du Canal du Midi en alerte orange renforcée.
Les zones du Vidourle, des bassins Lez-Mosson et des étangs de l’Or figurent quant à elles en jaune et font l'objet de restrictions plus modérées.

De premières dispositions avaient été prises par les autorités fin juillet. Le préfet de l'Aude avait également tiré la sonnette d'alarme et pris des mesures contre l'assèchement des cours d'eau et des sols dans son département voisin.

Des restrictions d'usage de l'eau mises en place

Qui dit sécheresse, dit économie d'eau. La préfecture de l'Hérault a donc décidé de réglementer les usages jusqu'à nouvel ordre.

Dans la Cesse, de l’Argent Double, de l’Aude aval et du Canal du Midi, on recense plusieurs types d'interdictions : celles-ci peuvent être valables 24h/24 ou bien seulement sur une partie de la journée. La vigilance orange est le dernier stade avant l'alerte rouge, c'est-à-dire la situation de "crise". 

Du côté du Vidourle, des bassins Lez-Mosson et des étangs de l’Or, à l'est du département, les règles sont moins contraignantes. Il reste toutefois interdit de remplir sa piscine ou de laver son véhicule hors stations spécialisées.

La préfecture de l'Hérault réalisera un nouveau point de situation à la fin du mois d'août. D'ici là, mollo sur le tuyau d'arrosage !