Législatives 2022 : horaires, candidats, circonscriptions, enjeux, députés sortants, tout savoir pour voter aux élections des 12 et 19 juin

Les élections législatives ont lieu les 12 et 19 juin 2022. Dans l'ex-région Languedoc-Roussillon, 23 sièges de députés sont à pourvoir. Dans quelle circonscription irez-vous voter, qui sont les candidats, quels horaires pour les bureaux de vote ? On vous dit tout dans cet article.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Moins de deux mois après la Présidentielle, les Français sont à nouveau appelés aux urnes les dimanche 12 et 19 juin pour élire les députés qui siègeront à l'Assemblée nationale. Quels sont les enjeux de ces élections législatives, où et comment voter dimanche ? France 3 Occitanie fait le point.

Dans quelle circonscription voter ? 

Les 577 sièges de députés que compte l'Assemblée nationale sont à renouveler à l'occasion de ce scrutin. La région Occitanie est découpée en 49 circonscriptions, l'ex-région Languedoc-Roussillon en compte 23. 

Mais au fait, connaissez-vous le numéro de votre circonscription ? Si ce n'est pas le cas, vous pouvez le retrouver grâce à Géoportail, un outil développé par l'IGN (l'Institut national de l'information géographique et forestière). Pour cela, il vous suffit de rentrer votre adresse dans la barre de recherche de l'outil ou de zoomer dans la carte ci-dessous. 

Une fois votre adresse rentrée, un point orange apparaît sur la carte. Il ne reste plus qu'à découvrir le numéro de votre circonscription.

Qui sont les candidats ? 

530 candidats vont se disputer les 49 sièges de députés dans les 49 circonscriptions que compte la région Occitanie. Dans les cinq départements de l'ex-région Languedoc-Roussillon, à savoir l'Hérault, le Gard, les Pyrénées-Orientales, l'Aude et la Lozère, on compte 23 circonscriptions. Ils seront au total 274 candidats à essayer de l'emporter.

Quels sont les enjeux ? 

  • Dans l'Hérault, 851 698 électeurs sont inscrits sur les listes électorales. Ils voteront dans 342 communes pour choisir les neuf députés des neuf circonscriptions du département. 115 candidats s'affronteront au premier tour de scrutin. La physionomie de l'électorat du département évolue très vite à cause du solde migratoire. Chaque année, on compte 8 à 11 000 habitants de plus, notamment en ville et sur la côte. Cela se ressent dans les urnes, notamment dans les villes et sur le littoral. Le rappel des enjeux dans cet article de France 3 Occitanie.

  • Dans le Gard, on compte 353 communes. Au 10 juin, 557 206 électeurs étaient inscrits sur les listes. 68 candidats sont en lice dans les six circonscriptions que compte le département. Le rappel des enjeux dans le Gard dans cet article.

  • Dans les Pyrénées-Orientales, on compte 226 communes et le département est divisé en quatre circonscriptions. Le rappel des enjeux est à retrouver dans cet article.

  • Dans l'Aude, on compte 433 communes. 35 candidats s'affronteront lors du premier tour dans les trois circonscriptions que compte le département.  Le rappel des enjeux est à retrouver dans cet article.

  • En Lozère, on compte 152 communes. Un seul député représente le département qui ne compte donc qu'une seule circonscription. 11 candidats brigueront l'unique siège de député. Le rappel des enjeux pour ce département est à retrouver dans cet article. 

Qui est votre député sortant ?

L'ex-région Languedoc-Roussillon est découpée en 23 circonscriptions avec autant de députés. Voici le rappel du nom de l'ensemble des députés des départements de l'Aude, du Gard, de l'Hérault, de la Lozère et des Pyrénées-Orientales.

  • Aude 

1ère circonscription : Danièle Hérin, La République en Marche,

2e circonscription : Alain Péréa, La République en Marche,

3e circonscription : Mireille Robert, La République en Marche.

  • Gard 

1ère circonscription : Françoise Dumas, La République en Marche,

2e circonscription : Nicolas Meizonnet, Rassemblement national,

3e circonscription : Anthony Cellier, La République en Marche,

4e circonscription : Annie Chapelier, sans étiquette,

5e circonscription : Catherine Daufès-Roux, La République en Marche,

6e circonscription : Philippe Berta, Mouvement démocrate.

  • Hérault

1ère circonscription : Patricia Mirallès, La République en Marche,

2e circonscription : Muriel Ressiguier, La France insoumise,

3e circonscription : Coralie Dubost, La République en Marche,

4e circonscription : Jean-François Eliaou, La République en Marche,

5e circonscription : Philippe Huppé, La République en Marche,

6e circonscription : Emmanuelle Ménard, Rassemblement national,

7e circonscription : Christophe Euzet, La République en Marche, 

8e circonscription : Nicolas Démoulin, La République en Marche,

9e circonscription : Patrick Vignal, La République en Marche.

  • Lozère : une seule circonscription : le député sortant est Pierre Morel-à-l'Huissier du parti Les Républicains.

  • Pyrénées-Orientales

1ère circonscription : Romain Grau, La République en Marche,

2e circonscription : Catherine Pujol, Rassemblement national,

3e circonscription : Laurence Gayte, La République en Marche,

4e circonscription : Sébastien Cazenove, La République en Marche.

Les horaires pour aller voter

Attention, il ne faudra pas attendre la dernière minute pour aller voter les dimanche 12 et 19 juin ! Les horaires d'ouverture des bureaux de vote sont différents de ceux de la Présidentielle.

Les bureaux de vote ouvriront à 8 heures et fermeront à 18 heures sauf dans deux grandes villes de l'Hérault, à Béziers (fermeture à 19 heures) et à Montpellier (fermeture à 20 heures).

Le protocole sanitaire

Il s'est considérablement allégé et selon la préfecture du Gard, plus aucun des documents suivants n'est désormais nécessaire pour accéder aux bureaux de vote : preuve de vaccination, certificat de rétablissement, réalisation de test virologique.

Le nombre d’électeurs par bureau de vote n’est plus limité non plus. Toutefois, l’accès au bureau de vote peut être régulé et l’entrée et la sortie doivent être séparées pour éviter les situations de grande promiscuité.

Le port du masque et les règles de distanciation physique ne sont pas obligatoires dans les bureaux de vote, mais le port du masque reste fortement recommandé pour :

  - les personnes âgées, immunodéprimées, malades chroniques et fragiles, ainsi que pour leurs aidants ;
  - les personnes symptomatiques ;
  - les personnes cas contacts à risque ;
  - les personnes ayant été dépistées positives au covid-19, jusqu’à sept jours après leur sortie d’isolement.

Dans tous les bureaux de vote, des masques chirurgicaux seront mis à la disposition des électeurs et des personnes participant à l'organisation ou au déroulement du scrutin qui souhaiteraient en porter.

A quoi servent les députés ? 

Peut-être le connaissez-vous, peut-être pas ? A quoi sert votre député, comment est-il élu ? Le site Internet du ministère de l'Intérieur rappelle quelques notions de base. Du vote des lois, au contrôle du gouvernement le site détaille le rôle des députés. Il rappelle aussi que les députés sont élus pour cinq ans et qu'il n'y a pas de limite quant au nombre de mandats.

Le site Internet Vie publique a réalisé une vidéo qui résume tout cela.

Le mode de scrutin

"Un député est élu dès le premier tour s’il obtient la majorité absolue des suffrages exprimés ainsi qu’un nombre égal au quart du nombre des électeurs inscrits", explique le ministère de l'Intérieur sur son site Internet. Un second tour est organisé si aucun candidat ne l'emporte au premier tour. Les candidats qualifiés sont ceux "ayant recueilli un nombre de voix représentant au moins 12,5 % du nombre d'électeurs inscrits ou si cette condition n’est pas remplie les deux candidats arrivés en tête"

Au deuxième tour, le candidat élu député est celui qui a obtenu la majorité des suffrages exprimés et "en cas d'égalité, le plus âgé des candidats est élu", rappelle encore le ministère de l'Intérieur.