Contournement Ouest, Ségur de la Santé, sécurité : les chantiers de Jean Castex, en visite à Montpellier ce vendredi

Le Premier ministre se rend à Montpellier ce vendredi 5 novembre. En compagnie de Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie, il doit faire le point sur plusieurs projets mis en place par l’État en région Occitanie – notamment dans le cadre du Ségur de la Santé.

Quelques semaines après son intervention au 17e Congrès des Régions, au Parc des expositions de Montpellier, le Premier Ministre est de retour dans l’Hérault ce vendredi. Le chef du gouvernement devrait éclaircir plusieurs points.

Au programme aujourd’hui, l’annonce d’importants investissements de l’État en région Occitanie dans le domaine de la santé ou encore la signature du "contrat de sécurité intégré" à l’Hôtel de police.

Contournement Ouest de Montpellier : vers un bouclage du dossier ?

Il aura fallu une vingtaine d’années pour remettre sur la table le projet du Contournement Ouest de Montpellier (COM) – une 2x2 voies longue de plus de 6 kilomètres, reliant l’A750 à Juvignac à l’A9 à Saint-Jean-de-Védas.

A 8h30 ce matin, le Premier Ministre s’est rendu à l’Hôtel de Ville pour discuter de ce projet d’ampleur, chiffré à 300 millions d’euros. "Ce dossier est un vieux sujet […] S’il n'y a pas une impulsion forte, nous sommes encore partis pour vingt ans", a relevé Jean Castex.

Déclaré début septembre d’utilité publique après un arrêté du ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari, le Contournement Ouest devrait assurer une meilleure desserte de la zone urbaine de Montpellier et largement désengorger la commune.

Jean Castex a précisé saisir le Conseil d’État, mi-novembre, pour accélérer le processus. Une enquête environnementale devra également être réalisée en amont du projet.

Le COM pourrait être mis en service par phases après 2030, sous réserve de financements suffisants – en principe, par les sociétés d'autoroute concernées par ce raccordement. Le Premier ministre l’a en tout cas assuré plus tôt dans la matinée, "il n'y aura pas de péage sur cette section".

Un Contrat sécurité intégrée (CSI) signé pour prévenir la délinquance

Après la signature de cet engagement réciproque entre l’État et la ville de Toulouse, le 9 octobre dernier, c’est au tour de Montpellier de bénéficier du Contrat sécurité intégrée.

Ce contrat se veut garant du maintien de la sécurité et de la tranquillité des riverains. Il prévoit notamment l’embauche de nouveaux policiers municipaux et nationaux et encourage une collaboration entre l’État et les communes pour enrayer la délinquance

 

En milieu de matinée, Jean Castex a pu signer ce document à l’Hôtel de police. Des policiers nationaux sont déjà arrivés dans l’Hérault pour renforcer les effectifs.

Des investissements massifs pour le Ségur de la Santé

Dernière étape de ce marathon héraultais, un passage attendu au CHU de Montpellier. Le chef du gouvernement doit y évoquer les travaux et investissements qui y seront menés, ainsi que dans plusieurs établissements de santé partout dans la région, financés par l’État et sous l’égide du Ségur de la Santé.

Objectif ici : moderniser des structures vieillissantes, mais également protéger les bâtiments contre les risques d’inondation. Pour cela, le plan France Relance a débloqué une enveloppe de 1,8 millions d’euros.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité