• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Coupe du monde féminine de football : j'ai assisté en famille au match Canada - Cameroun à Montpellier

La Canadienne Jessie Fleming en blanc face à la rude défense des Lionnes du Cameroun en vert, pour le premier match de la Coupe du monde féminine de football au stade de la Mosson à Montpellier - 10/06/2019. Le Canada a gagné 1-0. / © MaxPPP /Xinhua/Xiao Yijiu
La Canadienne Jessie Fleming en blanc face à la rude défense des Lionnes du Cameroun en vert, pour le premier match de la Coupe du monde féminine de football au stade de la Mosson à Montpellier - 10/06/2019. Le Canada a gagné 1-0. / © MaxPPP /Xinhua/Xiao Yijiu

Des tribunes largement acquises au Cameroun, des averses, un jeu plutôt poussif et la victoire du Canada 1 but à 0 devant près de 11.000 spectateurs. Récit du premier match de la Coupe du monde féminine de football au stade de la Mosson à Montpellier, avec des supporters canadiens.

Par Carine Alazet


Pour arriver et se garer au à proximité du stade de la Mosson à Montpellier, mieux vaut prévoir un peu d'avance. La circulation dans le quartier les jours de match est toujours compliquée.
Il y a le tramway aussi, pour ceux qui ont la chance d'habiter près d'un arrêt de la ligne 1.

Une fois garée, à 900 mètres du stade tout de même, je rejoins en famille, avec deux enfants de sept et deux ans franco-canadiens, le flot des spectateurs qui se dirige vers la Mosson.

Des bénévoles, aisément reconnaissables à leur tenue jaune et noire, nous guident et nous renseignent pour trouver nos places à la tribune, dans une ambiance très conviviale, colorée de blanc, rouge, vert et jaune par les drapeaux des supporters canadiens et camerounais.
 

Rien à voir avec l'ambiance du Mondial 98 à Montpellier


L'ambiance est détendue, très conviviale. Il y a beaucoup de familles et de petites filles qui assistent souvent à un match pour la première fois.
Mais rien à voir avec l'effervescence de la Coupe du Monde de football en 1998. J'y ai assisté en tant que bénévole et le contraste est frappant.

Dans le stade, la domination des supporters camerounais est rapidement visible et festive. A l'exemple de notre tribune : quelques Canadiens et de nombreux Camerounais, d'origine ou de cœur.
 
La famille Jeffrey, franco-canadiens de Montpellier, dans les tribunes du stade de la Mosson, lors de la Coupe du monde féminine de football Canada-Cameroun. 10/06/2019 / © C.Alazet-Jeffrey / FTV
La famille Jeffrey, franco-canadiens de Montpellier, dans les tribunes du stade de la Mosson, lors de la Coupe du monde féminine de football Canada-Cameroun. 10/06/2019 / © C.Alazet-Jeffrey / FTV

Du côté du jeu, le Canada, 5ème nation mondiale, a bien du mal à s'imposer face à une équipe du Cameroun physique et sur-motivée.

Les joueuses canadiennes, plus techniques, évoluent pour la plupart aux USA, La Nation du foot féminin et le meilleur championnat de la discipline.

Les "Lionnes indomptables" du Cameroun, 2ème nation d'Afrique, derrière le Nigéria, méritent bien leur surnom : leur vaillance est à toute épreuve.

Nous ne sommes pas des ambianceuses, nous ne sommes pas là pour faire de la figuration" Yvonne Leuko, latérale de l'équipe nationale du Cameroun et joueuse à Strasbourg.


Après une trentaine de minutes de jeu, une averse agite les tribunes : les supporters, toutes nationalités confondues, grimpent en vitesse se mettre à couvert.
 

Le Canada remporte le match 1-0 mais le Cameroun gagne à l'applaudimètre


Sur le match, même si je suis venue en famille soutenir les Canadiennes, il faut reconnaître que les joueuses à la feuille d'érable n'ont pas montré grand-chose, semblant préférer les passes au tir vers les cages.

Le jeu des Camerounaises est bien plus intéressant, s'appuyant sur une défense solide pour attaquer en contre.

Mais en toute fin de première période, il suffit de quelques minutes catastrophiques et d'une erreur défensive, pour que les Canadiennes ouvrent la marque : tête piquée de Buchanan sur un corner bien tiré par Beckie. 1-0. 

Côté sportif, le Canada prend donc provisoirement la tête du groupe E. 

L'entraîneur des Canadiennes, Kenneth Heiner-Moller, est plutôt satisfait du résultat : "Nous avons pris les trois points dans un match qui n'a pas été facile. C'est une bonne chose de débuter le tournoi par une victoire devant une équipe à la défense compacte. Il est toujours compliqué de bien rentrer dans la compétition".
 

On a plutôt réussi une bonne performance devant une équipe qui était bien regroupée. On a réussi à marquer au bon moment à la suite d'un corner.


Pour Alain Djeumfa, l'entraîneur du Cameroun, "les filles ont respecté ce que l'on voulait faire sur le plan tactique. Elles ont mis en difficulté le Canada qui n'avait pas de solutions. Notre adversaire a fait preuve de maturité, à l'image du but inscrit juste avant la mi-temps.".
 

Sans ce but, on aurait obtenu le nul. On avait prévu de fermer le jeu, On a joué avec une défense renforcée, on a misé sur la vitesse, mais on a manqué de lucidité et d'efficacité.


Côté motivation en tous cas, la victoire sur la pelouse et dans les tribunes revient sans conteste au Cameroun. Et c'était déjà visible quelques heures avant le match.

Même si, comme le montre cet extrait de reportage, il n'y avait pas vraiment d'ambiance festive place de la Comédie à Montpellier.
Les supporters camerounais étaient déjà les plus nombreux. Et tous comptent sur cette Coupe du monde féminine pour développer le foot féminin et améliorer sa visibilité.
 
Rencontre avec les supporters avant le match Canada Cameroun
Coupe du monde féminine de football, premier match à Montpellier et pas une grosse ambiance en centre ville - F3 Occitanie / FTV

Près de 11 000 spectateurs ont assisté à ce match d'ouverture, dans une ambiance courtoise et familiale, mais sans euphorie.
Le 10 juin 1998, ils étaient 30 000 pour Maroc - Norvège, le premier match à la Mosson de la Coupe du Monde masculine.

Le foot féminin a encore bien du chemin devant lui pour avoir la côte de popularité qu'il mérite.
 

Prochain match à la Mosson à Montpellier, Australie-Brésil, jeudi 13 juin 2019 à 18h.
 

Sur le même sujet

Rencontre avec les supporters avant le match Canada Cameroun

Les + Lus