Cet article date de plus de 3 ans

Dans l'Hérault, portraits de viticulteurs qui ont dit "oui" au bio

A l'occasion de Millésime Bio, qui a lieu au Parc des Expositions de Montpellier du lundi 29 au mercredi 31 janvier, coup de projecteur sur la filière de la viticulture biologique. Portraits d'Olivier Faucon et Jean-Pierre Girard, deux vignerons héraultais qui ont fait le pari du bio.
D'un côté, Olivier Faucon, un ancien commercial. De l'autre, Jean-Pierre Girard, un ancien logisticien. Les deux hommes n'avaient rien en commun, pourtant, ils ont tout les deux pris la même décision. Ils ont décidé de quitter leur bureau pour s'installer comme vigneron. Et d'emblée, ils ont fait le choix d'une viticulture bio.  

"C'est une philosphie !"


"C'est d'abord un choix éthique. Je veux être fier du produit que je vends et avoir moi-même envie de le voir", explique Olivier Faucon. "Mais c'est aussi un choix égoïste. Je suis le premier à travailler dans les vignes. En plus, on est dans une région où le climat est adapté".

"C'est une philosphie !" s'exclame de son côté Jean-Pierre Girard nuançant néanmoins : "J'espère que le commercial suivra derrière car cette décision coûte cher."

Le vin bio connaît une très forte progression depuis quelques années. Désormais, un peu moins de 10% de la surface viticole du Languedoc est consacrée à la culture organique. Malgré tout le pari reste risqué pour les deux entrepreneurs. Il leur faudra trois ans de conversion avant de commercialiser leur vin avec l'étiquette bio. Ils doivent donc attendre 2019 pour savoir si leur défi est relevé. 

"C'est un pari difficile surtout après une année de grêle et une année de sécheresse", admet Jean-Pierre Girard. Olivier, lui, espère que son expérience professionnelle passée l'aidera à commercialiser ses vins sans encombre.


durée de la vidéo: 02 min 36
Dans l'Hérault, portraits de viticulteurs qui ont dit "oui" au bio


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie vins sorties et loisirs viticulture agriculture économie salons agriculture bio agro-alimentaire