Montpellier : réouverture sous surveillance de la faculté des Lettres Paul Valery

Après deux mois de blocage, la faculté des Lettres a rouvert. Enseignants, personnels et étudiants doivent montrer patte blanche à la seule entrée du bâtiment gardée par des vigiles jusqu'à nouvel ordre.

La faculté des Lattres Paul Valery de Montpellier à réouvert. Pour y accéder, une seule entrée et l'obligation de montrer sa carte d'identité aux vigiles installés à l'entrée du campus
La faculté des Lattres Paul Valery de Montpellier à réouvert. Pour y accéder, une seule entrée et l'obligation de montrer sa carte d'identité aux vigiles installés à l'entrée du campus © FR LR
Une seule entrée gardée par deux vigiles. Après deux mois de blocage, la faculté des Lettres Paul Valéry de Montpellier a rouvert sous surveillance. Personnels, étudiants et enseignants doivent montrer leur pièce d'identité pour avoir accès au bâtiment.

Sous surveillance jusqu'à nouvel ordre


Des dispositions prises par la direction pour éviter le retour des bloqueurs potentiels. Plus de cours ni d'examens, sauf de rattrapage, dans cet établissement, symbole de la contestation contre la loi Vidal - qui introduit la sélection à l'entrée de l'Université-.

Assemblée générale le 3 mai


Ce matin, ce sont des étudiants de la faculté des Sciences souhaitant accéder à la bibliothèque qui se sont rendus sur le campus.
Si le calme semble revenu, Fabien Bon du Scum ( Syndicat de combat universitaire de Montpellier) annonce qu'une AG est prévue le 3 mai à 10 h "pour décider de la suite du mouvement".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société sécurité violence faits divers manifestation économie social