Mort de Ricardo Bofill : l'architecte du quartier d'Antigone avait de nouveaux projets pour Montpellier

Publié le
Écrit par Valérie Luxey
Ricardo Bofill, l'architecte du quartier Antigone à Montpellier et le maire Mickaël Delafosse prévoyaient ensemble de nouveaux projets pour la ville notamment autour de la transition énergétique.
Ricardo Bofill, l'architecte du quartier Antigone à Montpellier et le maire Mickaël Delafosse prévoyaient ensemble de nouveaux projets pour la ville notamment autour de la transition énergétique. © Avion jaune

Son nom restera lié à celui de Georges Frêche, qui l'avait sollicité pour créer le quartier d'Antigone, symbole de la modernisation et de l'expansion de Montpellier dans les années 1980. Mort à 82 ans des suites du Covid, l'architecte catalan Ricardo Bofill était revenu dans la métropole cet été, avec de nouveaux projets.

Avec le décès de l'architecte Ricardo Bofill, mort du Covid à 82 ans, Montpellier perd l'un des concepteurs de sa modernité et de son expansion urbaine. Son nom restera à jamais lié à celui de Georges Frêche, ancien maire, et président de la métropole et de la Région Languedoc-Roussillon. C'est lui qui avait fait appel au Catalan, chantre du post-modernisme, pour créer le quartier d'Antigone, épaulé par l'adjoint à l'urbanisme d'alors Raymond Dugrand.

Influences gréco-romaines

Ce chantier pharaonique démarré en 1983 a donné un nouveau visage et un nouveau souffle à la ville en la prolongeant toujours plus avant jusqu'aux rives du Lez, vers la mer.

Son architecture néo-classique aux influences gréco-romaines, fait aujourd'hui référence dans le monde entier. Ricardo Bofill lui-même reconnaissait qu'Antigone avait lancé carrière internationale :

Il y a vraiment eu un avant/après Montpellier. Antigone est devenu ma vitrine à l’international, j’ai ensuite travaillé au Japon, aux Etats-Unis, Chicago… dans le monde entier ! Partout, on me parle d’Antigone ! Et en même temps, il y a eu pendant des années un rejet en France, où il n’a pas servi de modèle pour d’autres quartiers.

Ricardo Bofill

Retour aux sources

A l'été 2021, l'architecte était revenu déambuler dans sa création en compagnie du nouveau maire et président de Montpellier Méditerranée Métropole Michaël Delafosse (PS). Il s'était dit heureux de voir vivre le quartier :

Aujourd’hui, ce quartier fonctionne. Il a été conçu comme un véritable espace public avec un centre consacré aux piétons et où les différentes populations se mélangent : il y a des logements sociaux, des logements pas sociaux, mais aussi d’autres bâtiments comme des écoles ou la piscine… et tout ça créé un vrai quartier, j’en suis très content.

Ricardo Bofill

Nouveaux projets

Désireux de "faire en sorte que Montpellier redevienne une ville phare pour le futur", Ricardo Bofill avait dévoilé son intention de travailler avec le nouvel élu sur de futurs projets. Il n'aura pas eu le temps de les mettre en œuvre. Dans une série de pas moins de 9 tweets, Michaël Delafosse a rendu hommage au Catalan : "Ricardo Bofill est un grand architecte international qui a porté de nombreux projets à travers la planète, il est profondément attaché et lié à Montpellier. Son nom, sa figure, sont indéfectiblement attachés à la grande histoire de Montpellier". 

Hommages en série

Il annonce également qu'il se rendra aux obsèques de Ricardo Bofill et qu'une rétrospective lui sera consacrée à la médiathèque Emile Zola, au cœur d'Antigone. Un lieu portera aussi son nom et une série d'hommages sont envisagés. Son prédécesseur Philippe Saurel (DVG) a salué la mémoire de l'architecte : "Triste disparition du grand architecte catalan".

Plus bucolique, un internaute a posté des photos d'Antigone sous la neige il y a 4 ans.

Elles dévoilent un visage différent du quartier.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.