Polémique : des crabes vivants comme appâts pour la pêche, une association de défense des animaux demande leur retrait des rayons du magasin Decathlon

L’association de protection des animaux Paris Animaux Zoopolis (PAZ), dénonce la vente de crabes vivants en barquette dans les rayons pêche de l’enseigne de sport Decathlon. Après une première campagne de pétition en 2023, l'organisation a constaté le retrait d'aquarium vendant les appâts mais des barquettes en rayon cette année.

Depuis juillet 2023, l’organisation met en ligne des pétitions pour "cesser la vente de poissons et crabes vivants pour qu’ils soient torturés dans le cadre de la pêche au vif."

La première a été signée par plus de 28 000 personnes. Une victoire pour PAZ mais, "le magasin a décidé de retirer les aquariums en catimini, l’enseigne continue de vendre des crabes vivants en barquettes." L’association est allée vérifier dans les rayons de l’enseigne à Montpellier. 

Le magasin Decathlon de Carcassonne vend aussi des animaux marins vivants. Interrogé par France 3 Occitanie, il nous avait répondu l’année dernière : "L'enseigne et les équipes sont sensibles aux questions liées à la pêche mais n'ont aucun commentaire à faire sur cette pétition".

Torturer des animaux n'est ni un sport, ni un loisir

PAZ a lancé une nouvelle campagne de pétitions dans chaque boutique où ils constatent la vente des crustacés. Ils alertent sur le fait que "torturer des animaux n’est ni un sport, ni un loisir."

En France, la technique de la pêche au vif est utilisée par un pêcheur sur deux, selon une étude Ifop de 2021, soit environ 750.000 personnes.

Sollicitée, l’enseigne montpelliéraine n’a pour le moment pas répondu à nos sollicitations.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité