VIDÉO. Coupe de France. Le petit club de l'AS Fabrègues veut "manger le gros", quatre équipes du Languedoc-Roussillon en lice ce week-end

durée de la vidéo : 00h02mn37s
Le petit club de Fabrègues va tenter de battre Trélissac, qui évolue deux divisions au-dessus. ©Laurent Baumel et François Jobard

Les 32e de finale de Coupe de France se joue ce week-end. Quatre équipes du Languedoc-Roussillon sont encore en lice, avec (au moins) deux exploits possibles. Les supporters y croient.

La magie de la Coupe de France va-t-elle opérer ? Les joueurs du petit village de Fabrègues y croient dur comme fer, comme tous les supporters. "3-0 pour Fabrègues, ça va être un coup de tonnerre" annonce un fan. 

Pour créer la tempête, il faudra vaincre Trélissac, club de national 2, soit deux divisions au-dessus de Fabrègues. Le coach en est convaincu, il sait que ses joueurs "vont manger le gros".

Laurent Scala connaît la Coupe de France, il entraînait Sète lorsque le club avait atteint les huitièmes de finale en 2014. À l'époque, les Sétois s'étaient inclinés 3-1 dans un match houleux face à Moulins, alors entraîné par Hervé Loubat... coach de Trélissac aujourd'hui. Un match dans le match ? Ce qu'il se passera sur les deux bancs pendant la rencontre nous le dira.

Passer encore un petit tour et prendre les sangs et or au prochain match.

Hervé Goidin, président de l'AS Fabrègues

Plus haut en tribune, le président de l'AS Fabrègues Hervé Goidin n'aura qu'un rêve : "passer encore un petit tour et prendre les sangs et or au prochain match". Le sang et l'or du club lensois, mais qui, ironie du sort, sont également les couleurs de l'AS Fabrègues. Hervé Goidin les connaît bien, lui le ch'ti débarqué dans le Sud.  Ce Fabrègues-Trélissac sera, à tous les étages, le match à suivre.

Fabrègues-Trélissac, samedi 6 janvier à 13 heures

Alès-Paris FC : l'exploit gardois ?

Là aussi, l'incertitude du football pourrait réserver une belle surprise. l'Olympique d'Alès, à la peine en National 2, devra surmonter le Paris FC pour continuer à rêver. Deux divisions séparent les deux clubs.

Mais Alès connaît la recette, puisque l'Olympique a battu Martigues, 4e de national (troisième division) au tour précédent. "Et à Alès, on a pour culture de mouiller le maillot" lance Jean-Marie Pasqualetti, directeur sportif. "L'épopée en coupe de France en 1986 puis les barrages pour monter en Ligue 1 les années suivantes, ce club a une histoire qui existe et il sait se surpasser dans les moments importants" ajoute-t-il.

Alès VS Paris FC, samedi 6 janvier à 15h30

Orléans-Nîmes : trouver la lumière au bout du tunnel

Gagner ce 32e de finale serait un soulagement pour le Nîmes-Olympique, tant les joueurs de Frédéric Bompard sont en grande souffrance. Un contexte extra-sportif cataclysmique, et cinq défaites de rang en championnat. Mais les crocos avaient su trouver un supplément d'âme au tour précédent pour éliminer Saint-Étienne. Là, l'adversaire sera plus abordable, alors peut-être...

Orléans VS Nîmes, samedi 6 janvier à 15h30

Amiens-Montpellier : commencer l'année sur des bases solides

Rien ne prédispose ce Amiens-Montpellier à un passionnant match de football. Pourtant, l'enjeu est de mise pour le MHSC. Oublier une année 2023 tumultueuse et pas au niveau des objectifs fixés sera tout le pari. Et quoi de mieux qu'un match de Coupe de France début janvier pour se refaire une santé. Michel Der Zakarian a annoncé en conférence de presse son envie d'aller le plus loin possible dans la compétition. Après Toulouse l'an passé, pourquoi pas Montpellier ?

Amiens VS Montpellier, samedi 6 janvier à 18 heures.