Sète : le coronavirus prive les jouteurs des festivités de la Saint-Louis

Du 20 au 25 août auraient dû avoir lieu les traditionnelles fêtes de la Saint-Louis à Sète. Elles ont été annulées à cause du contexte sanitaire. La déception est grande pour les Sétois, les jouteurs plus particulièrement.
Ce devait être la 278e édition de la fête qui commémore la création du port de Sète. Mais cette année, les abords du cadre royal n'ont pas résonné des encouragements de milliers de spectateurs venus admirer les chevaliers blancs de la tintaine. La pandémie de Covid-19 a eu raison de l'édition 2020 des fêtes de la Saint-Louis.
 
Ce lundi 24 août aurait dû se tenir le tournoi des poids lourds, point d'orgue des festivités. Attablés dans un bar, certains jouteurs sont, forcément, nostalgiques. "Ce qui manque réellement, c'est la convivialité qu’il y a autour des joutes, regrette Maxime Molto, qui pratique à Sète. Vous voyez, normalement, le dimanche le patron du bar met des comptoirs et il y a le triple de personnes. Là, qu’il n’y ait pas les joutes, les gens descendent moins et il n'y a pas cette festivité."
 
 "C'est tout un cursus pour tous les Sétois, rappelle Camille Faravoni, l'un de ses homologues. On commence très tôt jusqu'à la catégorie des lourds, notre coupe du monde." Pour ces passionnés, renoncer à l'affrontement est un crève-coeur. "On est amis 364 jours par an, et il y a un jour où on est pas trop collègues", sourit David Monfrance, ancien jouteur frontignanais.

Un "énorme" impact sur les commerces


La commémoration de la Libération de la ville a bien pu se dérouler. Mais il fallait compter sans le grand tournoi, les confections de tielles ou encore les animations culturelles. Plutôt que d'une édition a minima, la ville a préféré une annulation, annoncée début août. Pour François Commeinhes, maire (DVD) de Sète, il s'agit là d'une "grande frustration et un grand désolement". Du point de vue économique, l'élu espère toutefois que cette annulation pourra, au moins partiellement, être compensée par un afflux de touristes français lors de la saison estivale. "Ce qui nous soulage un peu, dans notre malheur, c’est quand même que l’attractivité de la ville est toujours là malgré ces manifestations qui sont dans [son] ADN", ajoute-t-il.
 
Sète : la Covid-19 prive les jouteurs des festivités de Saint-Louis

Un point de vue contrasté par l'appréciation de certains commerçants, qui regrettent l'affluence normalement attendue du 20 au 25 août.  "Logiquement, sur cinq jours de Saint-Louis, on fait le chiffre d'affaires d’un mois, pointe Julie Gauvain, gérante d'un bar. Ça a un énorme impact sur les commerces en général." La ville préfère déjà donner rendez-vous en 2021. L'édition devrait accueillir les barreurs André Lubrano et Louis Molle comme invités d'honneur.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
joutes de sète fêtes locales événements sorties et loisirs covid-19 société