Cet article date de plus de 6 ans

Le Languedoc-Roussillon moteur dans la production de spiruline

C'est une société d'Alès qui représente les producteurs français de spiruline à l'exposition universelle de Milan de mai prochain. Et l'Hérault a hébergé la première culture expérimentale de l'algue nourricière. Aujourd'hui la région compte une douzaine de producteurs dont le plus gros de France.
A Alès comme ailleurs, la spiruline développée en bassin est ensuite récoltée et séchée.
A Alès comme ailleurs, la spiruline développée en bassin est ensuite récoltée et séchée. © F3 Pays gardois
Les deux jeunes Alésiens désignés pour représenter la production de spiruline française à la grande exposition universelle de Milan ont de quoi être fiers. Choisis parmi la centaine de producteurs que compte la filière, ils vont pouvoir mettre en avant le savoir-faire artisanal et la qualité de l'algue nourricière. Avec ses qualités nutritives inégalées, la spiruline est le symbole idéal du thème retenu cette année :"Nourrir la planète". Surtout quand sa culture se fait dans le respect de l'environnement. 
Aujourd'hui, la spiruline a le vent en poupe. Et la fédération des spiruliniers de France basée à Clermont l'Hérault travaille à une charte nationale qui réglemente la profession pour une qualité nutritionnelle sans faille.
 

Le Languedoc-Roussillon pionnier français de la production de spiruline


C'est au Bosc, dans l'Hérault qu'a été créée la première ferme expérimentale de spiruline en France. Appelée auparavant ' algue bleu", cette cyanobactérie minuscule  qui prolifère dans les eaux saumâtres des pays chauds était déjà consommée par les Aztèques et certaines tribus du Tchad pour ses qualités nutritives sans égal. 
Chez nous, le Dr Ripley Fox mène son projet pilote dans les années 80 et publiera une synthèse de ses travaux dans un ouvrage "Spiruline, techniques, pratiques et promesses" qui reste une référence en la matière.  Des travaux en collaboration avec un autre précurseur, le chimiste Jean-Paul Jourdan qui expérimente la culture artisanale à Miallet, dans le Gard.
 

Le premier producteur français est héraultais


Au total, une douzaine de producteurs de spiruline sont recensés dans la région Languedoc-Roussillon dont un dans les P.O, deux dans l'Aude, 5 dans l'Hérault et 4 dans le Gard (dont la société d'Alès, "Arc-en-Ciel" qui va représenter la France). 
Le leader du marché, Algosud, est basé en petite Camargue, à Lunel. Comme tous les producteurs affiliés à la fédération des spiruliniers, la société commercialise une spiruline sans pesticide et sans colorant. Grâce à plus de 4.000 m² de bassin, l'entreprise lunelloise est désormais le premier producteur français.

Au total, la production française de spiruline se chiffre de 20 à 25 tonnes par an mais la spiruline étrangère représente encore 80% de la consommation. Produite plus massivement, cette spiruline importée ne répond pas toujours aux critères nutritionnels et artisanaux que les producteurs fédérés en France voudraient voir développés.
 

La profession se structure à Clermont l'Hérault


La fédération des spiruliniers de France est basée dans la vallée de l'Hérault et regroupe la plupart des producteurs français. Elle travaille actuellement à l'élaboration d'une charte de la profession, une sorte de guide des bonnes pratiques recensées par les producteurs eux-mêmes, afin de mettre en place, avec les autorités, un véritable cahier des charges de la production de spiruline en France.  Production artisanale, circuits courts, cette spiruline paysanne française, commercialisée uniquement en paillettes sèches, pourrait ainsi être estampillée "bio" alors que jusqu'ici, seules quelques productions étrangères bénéficient de l'appellation (avec des normes fluctuant selon les pays) faute d'un cahier des charges en France.
 

Bientôt un colloque national en Languedoc-Roussillon


Un grand colloque sur la spiruline doit se tenir en novembre prochain dans l'Hérault. Il réunira les producteurs principaux de l'algue magique en France mais devrait également accueillir le public pour une journée d'information sur la spiruline, qui compte des amateurs de plus en plus nombreux.
 

Gros plan sur "Arc-en-ciel"


Les futurs ambassadeurs français de la spiruline pour l'exposition universelle de Milan s'appellent Emilie Rousselou et Franck Lepinay. Ils ont lancé leur société à Alés en 2013. Une équipe de France 3 Pays gardois a visité leur exploitation l'été dernier, en pleine récolte de spiruline.
"Arc-en-ciel" ou la passion de la spiruline













 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alimentation environnement agro-alimentaire archives