• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Fortes grêles : l'existence même des vignobles d'Estaing est remise en cause

© France 3 Midi-Pyrénées
© France 3 Midi-Pyrénées

Un quart des vignes de l'AOC Estaing est touché par les fortes grêles du week-end du 20 septembre. Ce qui pourrait compromettre la viabilité de la coopérative.

Par Melody Locard

4,5 hectares presque entièrement détruits, sur les 20 que comptent les vignerons d'Olt : la récolte 2014 est anéantie. Une parcelle de 30 ares est décimée. Seule la moitié de la surface n'a été touchée qu'à 10 %.

Les conséquences de la grêle qui s'est abattue samedi 20 septembre au soir sont terrifiantes. La végétation a été détruite. Les grains se sont fendus et des foyers de pourriture se déclenchent. 

La course aux vendanges est donc lancée pour sauver ce qu'il reste. Seul point positif : les vendanges se font à la main et le tri se fait sur souche.

Mais les 9 producteurs du vignoble, qui se sont battus pour obtenir l'AOC, s'apprête à vivre la troisième année consécutive désatreuse :
  1. En 2012, la grêle avait frappée 50 % de la récolte
  2. En 2013, la récolte était très moyenne
  3. En 2014, la grêle touche à nouveau 30 % de la vigne
Un troisième coup de massue qui pourrait remettre en question l'existence même du vignoble.

Nous estimons à plus de 30 % de perte soit 200 hectolitres à la trappe sur les 600 habituels" explique la coopérative.


"Déjà en 2012 nous avions perdus 50 % de la récolte" ajoute-t-elle.

Au sein de la coopérative qui regroupe les 9 vignerons d'Olt, seuls 2 vivent de leur production. La crainte est surtout de voir l'unité disparaître. "Mais nous avons quand même espoir !".

EN VIDEO / Le reportage dans le vignoble d'Estaing
vignobles d estaing cata


Sur le même sujet

Montpellier : le sénateur LREM Robert Navarro définitivement condamné pour abus de confiance

Les + Lus