Les truffes de Lalbenque dans le Lot s'invitent pour la première fois au marché de Cahors

Publié le
Écrit par Marie Joan .

Evincée de l'organisation du traditionnel marché de la truffe de Lalbenque, l'association de producteurs du village du Lot a décidé de lancer sa propre vente à Cahors, chaque mercredi matin. Ils souhaitent s'adresser à un public plus large.

Au marché de Cahors, les curieux se pressent autour d'un tout nouvel étal, ce mercredi 30 novembre. Sur de grandes tables revêtues de nappes jaunes, des producteurs proposent leurs truffes. 

Les passants prennent le précieux champignon dans leurs mains et l'inspectent. "Rien que de penser aux truffes, on salive ! Ma fille voulait manger des pâtes aux truffes dès ce midi", raconte Laure, une habituée. 

Un autre potentiel client, Jean-Marie, se penche sur un bocal et hume son contenu. "C'est la première fois qu'on en voit sur le marché de Cahors ! s'exclame t-il. C'est intéressant pour les restaurateurs, ça évite d'aller à Lalbenque. Et ça peut donner des idées pour les fêtes ! "

Un marché complémentaire 

C'est bien une grande première pour le marché de Cahors. Jusqu'à présent, l'association des producteurs de truffes de Lalbenque vendait sur le marché du village lotois.

Evincée de l'organisation de ce célèbre et traditionnel marché, qu'elle assurait depuis soixante ans, l'association a décidé en réponse de mettre en place un point de vente à Cahors, sur le marché du mercredi matin.

"On n'est plus sur le marché des professionnels comme à Lalbenque, mais on mise aussi sur des particuliers. On met en vente de la truffe avec une première catégorie et une seconde, pour faire plaisir à tout le monde et pour avoir un échantillonnage de prix intéressant et abordable ", explique Alain Ambialet, président de l'association des trufficulteurs de Lalbenque.

Pour les clients, ce n'est pas une guerre des truffes qui est enclenchée entre les deux marchés, mais bien une offre complémentaire. "Ce ne sera pas concurrentiel, à Lalbenque, ce n'est pas le même jour, le marché" affirme une passante. Pour Jean-Marie, habitué du marché, chacun des deux gardera sa spécificité et sa clientèle qui lui est propre. 

Cette grande première à Cahors a connu un certain succès puisque les trois kilos de truffes ont été vendus à des particuliers, mais aussi à quelques professionnels des métiers de bouche, entre 550 et 800 euros le kilo.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité