Cet article date de plus de 6 ans

LGV Bordeaux-Toulouse : dans le Lot, François Hollande annonce que "le gouvernement prendra rapidement une décision"

Le président de la République, en visite officielle dans le Lot, s'est voulu rassurant sur le dossier de la ligne grande vitesse, à l'occasion de la signature du contrat de plan Etat-Région. 
© Rémy Gabalda / AFP
François Hollande a évoqué les "interrogations" suscitées par l'avis négatif de la commission d'enquête publique sur la LGV Bordeaux-Toulouse, lors de la signature du contrat de plan Etat-Région à la préfecture du Lot à Cahors ce mardi matin. 

Le chef de l'Etat a précisé que "le maître d'ouvrage y répondra avant l'été". "Le gouvernement prendra rapidement sa décision après avis du Conseil d'Etat", a-t-il dit.
durée de la vidéo: 00 min 50
François Hollande sur la LGV
Plus de 850 millions d'euros du contrat de plan Etat-Région doit être investis dans la mobilité durable, et en particulier la modernisation du réseau ferroviaire et l'aménagement de la gare de Toulouse en prévision de l'arrivée du TGV.

Au total, le contrat de plan mobilisera 1,770 milliard d'euros pour la période 2015-2020. Le montant de ce contrat, doté à quasi-parité par l'Etat (709,1 millions d'euros) et la Région (723,3 millions d'euros), fait de Midi-Pyrénées la quatrième région française la mieux dotée derrière l'Ile-de-France, Rhône Alpes et Paca, a souligné le président de la République. Le reste des investissements (environ 330 millions d'euros) sera supporté par les Départements et les communes.

Vidéo : Hollande et le contrat de plan Etat-région
durée de la vidéo: 01 min 45
Hollande et le contrat de plan

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lgv transports sncf archives