Cet article date de plus de 4 ans

Crise du lait : les producteurs de la Lozère manifestent à Mende

Le bras de fer continue entre les agriculteurs et l'industriel Lactalys, près de Laval, sur le prix du lait. Mais des actions sont aussi menées à Mende où une cinquantaine de producteurs de lait de la Lozère a tenté d'alerter les passants sur leur situation.
© E. Jubineau / F3 LR


A Mende, au niveau du rond-point de la Bête du Gévaudan, une cinquantaine de producteurs de lait de la Lozère a tenté d'alerter, ce mardi, les passants sur leur situation.

La déprime des producteurs de lait de la Lozère


Avec les éleveurs, les producteurs de lait sont payés 10 centimes de moins que l'an dernier alors que les consommateurs paient 2 centimes de plus par litre de lait. La situation des producteurs de lait en Lozère indique bien la gravité de la crise. Et sur le terrain, la déprime est perceptible.

© E. Jubineau / F3 LR
© E. Jubineau / F3 LR
© E. Jubineau / F3 LR
© E. Jubineau / F3 LR
© E. Jubineau / F3 LR


Thierry, un producteur de la Lozère produit près de 200.000 litres de lait par an, une production moyenne pour le département mais insuffisante pour vivre, assure-t-il.

La crise du lait s'aggrave d'année en année


Selon l'organisme FranceAgriMer, le prix du lait en France avait atteint une moyenne de 365,4 euros les 1.000 litres en 2014 pour chuter à 309,1 euros en 2015, soit en dessous des coûts de production pour certains éleveurs. La crise s'est encore aggravée en 2016.

durée de la vidéo: 01 min 39
Crise du lait : les producteurs de la Lozère manifestent à Mende ©F3 LR

Les agriculteurs endettés


Selon le service statistique du ministère de l'Agriculture, l'endettement des exploitations agricoles moyennes et grandes s'élevait en 2013 à 181.100 euros en moyenne. Les agriculteurs les plus endettés sont généralement les éleveurs, ce qui les rend particulièrement fragiles face à une chute des prix de leur production.

Le rond-point "la honte du lait" occupé


Depuis lundi soir, des producteurs de lait occupent un rond-point, baptisé "la honte du lait", à proximité de l'usine Lactalis à Changé, près de Laval.
Quelque 400 personnes, principalement des Mayennais, ont participé à cette action lundi soir, relayés mardi matin par quelque 200 agriculteurs, avec, en tête de cortège, ceux des Pays de la Loire.

Une réunion Lactalis/représentants de producteurs


Des représentants des organisations de producteurs de lait et de Lactalis, le géant laitier dont des manifestants font le siège depuis lundi soir pour protester contre les prix pratiqués par ce groupe, se réuniront jeudi à Paris, a annoncé mardi à Laval la vice-présidente de la FNSEA, Christiane Lambert.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie agriculteurs en colère agro-alimentaire alimentation société ruralité environnement