• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montauban : Edith Scaravetti jugée en appel pour le meurtre de Laurent Baca à partir de lundi

Edith Scaravetti
Edith Scaravetti

Edith Scaravetti sera jugée en appel, à Montauban, du 13 au 17 mai 2019 pour le meurtre de son compagnon Laurent Baca, à Toulouse, le 6 août 2014. La jeune femme, qui a toujours plaidé l'accident, avait été condamnée à trois ans de prison, en première instance. 

Par Marie Martin

C'est une affaire qui commence par une disparition. Laurent Baca ne donne plus signe de vie, à partir du 6 août 2014. Ce père de famille toulousain aurait quitté le domicile familial, ce matin-là, selon sa compagne, Edith Scaravetti.

La famille du jeune homme s'inquiète rapidement. Mais ce n'est que cinq jours plus tard qu'Edith Scaravetti, la mère des trois derniers enfants de Laurent Baca (il a eu un premier enfant d'une précédente liaison), pousse la porte d'un commissariat de police pour signaler sa disparition. Une enquête pour disparition inquiétante de personne majeure est ouverte.

Pendant plus de trois mois, d'importantes recherches ont lieu. Pendant ce temps-là, les frères et soeurs de Laurent Baca, ses parents s'étonnent de l'attitude d'Edith Scaravetti, qui ne semble pas s'inquiéter outre mesure. Elle avance même plusieurs hypothèses dont celle d'un go fast, effectué par le disparu.

La police est également intriguée par la jeune femme. Jusqu'au 20 novembre 2014, où elle frappe à la porte du domicile, pour une perquisition. Là, Edith Scaravetti s'effondre et avoue le meurtre. Le corps de Laurent Baca est retrouvé dans le grenier, enveloppé dans des sacs poubelles et placé dans un coffrage en béton.

Edith Scaravetti est immédiatement placée en détention provisoire. Et plaide l'accident. Dans la nuit du 5 au 6 août 2014, Laurent Baca l'aurait réveillée et agressée. Il aurait attrapé le fusil qui se trouvait dans la chambre, la défiant de tirer. Le coup serait parti alors qu'elle tentait de lui soustraire l'arme. 
D'après ses déclarations, le corps sans vie de Laurent Baca serait resté toute la nuit dans le salon. Elle l'enterre d'abord dans le jardin avant de changer d'avis et de le monter dans le grenier.

Le 21 novembre 2014, Edith Scaravetti est mise en examen pour homicide. Son procès s'ouvre le 19 mars 2018 devant la cour d'assises de Haute-Garonne.
La vie du couple est longuement analysée : plusieurs témoins attestent de la violence psychologique et physique que Laurent Baca, en proie à des problèmes d'alcool et de stupéfiants, infligeait à sa compagne. 

L'avocat général requiert 20 ans de prison. Mais la cour accrédite la version de l'accusée et la condamne à trois ans de prison pour homicide involontaire. Edith Scaravetti a déjà passé trois années en détention préventive, elle ressort donc libre de son procès. 

Le Parquet ayant fait appel de cette décision, Edith Scaravetti sera à nouveau jugée, à Montauban, du 13 au 17 mai 2019. Elle comparaît libre...

Sur le même sujet

Lagune de Thau : la mortalité anormale des palourdes mobilise pêcheurs et biologistes

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer