Non, cette vidéo d'un ours attaquant un bovin n'a pas été filmée dans les Pyrénées... mais en Russie !

L'ours attaquant un jeune bovin
L'ours attaquant un jeune bovin

FACT-CHECKING - Une vidéo circule sur les réseaux sociaux montrant un ours attaquant un jeune bovin vivant. Certains accusent l'ours Goïat, lâché côté espagnol des Pyrénées. Mais l'origine de la vidéo est en fait... en Russie !

Par Fabrice Valery

Ce qui s'est passé autour de cette vidéo illustre parfaitement le mécanisme des infox, ces informations fausses mais qui circulent à grande vitesse notament sur les réseaux sociaux !

C'est une vidéo qui a fait son apparition sur les plateforme sociales mardi 9 octobre : on y voit un ours attaquer un jeune bovin et le saisir à la gorge pour le tuer.

Une éleveuse catalane l'a partagée sur sa page facebook en mode public. 

Elle explique dans le post qui accompagne la vidéo que celle-ci montre un ours attaquant un bovin et qu'elle s'inquiète que ce type de scène puisse se produire dans les Pyrénées notamment dans le Val d'Aran, côté espagnol, où, rappelons-le plusieurs chevaux ont été tués par un ours ces derniers mois, sans doute par Goïat, le dernier ours lâché dans les Pyrénées espagnoles.

Contactée par France 3, Rachel, qui a donc partagé cette vidéo explique qu'elle n'a pas filmé elle-même la scène mais qu'elle l'a partagé pour montrer ce qui pourrait arriver dans les Pyrénées.

Voyant les proportions que cela prenait, elle a fini, en début d'après-midi mardi par supprimer sa publication :

Car voilà, cette vidéo avait rapidement été relayée par les opposants à l'ours dans les Pyrénées françaises, très remontés depuis le lâcher récent de deux femelles dans le Béarn. 
 

Le troupeau de Rachel Serrat, éléveuse de bovins en plein air, a été attaqué par l'ours Goïat" (ASPAP)


Les coprésidents de l'ASPAP, l'association pour la sauvegarde du patrimoine d'Ariège-Pyrénées opposée à la réintroduction des ours, ont saisi l'occasion et envoyé mardi 10 octobre à 8h45, un communiqué de presse aux rédactions pour signaler cette vidéo en attribuant l'attaque à... Goïat et en localisant la scène dans les Pyrénées espagnoles :
© Fac similé du communiqué de l'ASPAP
© Fac similé du communiqué de l'ASPAP

Problème, sur l'extrait de la vidéo ainsi partagée on entend la voix d'un ou deux hommes, à bord de la voiture : les mots échangés brièvement ne semblent pas être prononcés ni en Espagnol, ni en Catalan, encore moins en Français. On dirait un accent russe...

Une petite recherche avec les mots clés "ours" et "vache" traduits en russe sur Youtube conduit directement à une vidéo, publiée elle aussi le 9 octobre sur la plateforme YouTube sous le compte Georusnov et titrée ainsi (en russe) : "Un ours tue une vache. L'ours a attaqué la vache. Attaque d'ours. L'ours grignote la vache. 2018"
Ours attaquant un bovin en Russie

Encore plus intéressant, le même compte a publié une seconde vidéo, plus courte, qui est en fait la suite de la première, où l'on voit l'ours entraîner sa proie sur le chemin et s'éloigner de la voiture. Dans ce court (23 secondes) second extrait, ce qui est intéressant c'est la bande son : là on entend clairement deux hommes échanger à ce sujet, dans la voiture, en Russe. 
Ours extrait 2

Un traducteur, sollicité par France 3, nous en donne la teneur : 
 

- Quel ours, putain, !
- Qu’il est beau, on croirait qu’il n’a jamais mis pied dans la forêt et ne fait que se balader sur la route…


Ces deux vidéos semblent avoir été enregistrées dans la république de l'Altaï, une province de la Fédération de Russie, aux frontières du Kazakhstan et de la Mongolie !

Bref, l'ours Goïat, à qui l'on peut objectivement attribué de nombreuses prédations dans les Pyrénées, tant côté français qu'espagnol, a cette fois un bon alibi, contrairement aux accusations dont il fait l'objet sur l'attaque de ce bovin : il y a en effet peu de chances qu'il se soit trouvé, ces dernières jours en Russie, à quelques milliers de kilomètres des estives pyrénéennes !

L'Aspap reconnaît son erreur

A la suite de la publication de cet article, l'Aspap qui avait donc relayé cette vidéo en affirmant qu'elle avait été filmée dans les Pyrénées, a reconnu son erreur et sa précipitation. "Vous avez raison, NON cette attaque ne s'est pas déroulée dans les Pyrénées, reconnaît Magali Lacube, une traduction trop rapide et inexacte de son commentaire de ma part m'a induite en erreur. J'en suis sincèrement désolée, veuillez m'en excuser".

Mais l'association maintient qu'il "faut montrer ces images, car la même chose se déroule actuellement dans les Pyrénées. La vidéo montre bien comment un ours peut attaquer seul et dévorer vivante une vache de 400 à 500 kilos".

Nous prenons acte de ce rectification que nous portons donc ici à la connaissance de nos lecteurs.

Toutefois, rappelons qu'il n'a pas été question à une seule seconde de mettre en cause telle ou telle association, mais de faire notre travail de journaliste, à savoir vérifier la véracité et l'origine de cette vidéo de manière à informer nos lecteurs avec précision et de tordre le cou à de fausses informations, même si celle-ci sont diffusées par erreur ou maladresse, sans intention manifeste de tromper. 

 

Sur le même sujet

Marsillargues : il réclame le retour de ses deux neveux emprisonnés dans un camp en Syrie

Les + Lus