Occitanie : démarrage du recensement agricole 2020

D’octobre 2020 à avril 2021, toutes les exploitations de France sont concernées par le recensement agricole. Cette opération, organisée tous les 10 ans simultanément dans tous les pays d’Europe, vise à collecter un nombre important de données sur l’agriculture et ses exploitants.
 

illustration
illustration © MaxPPP/SPEICH Frederic
"On a relayé auprès de nos adhérents. Je me suis fait moi-même recensé, il y a quelques temps, mais j'ai dû mal à en voir l'interêt. La MSA et les dossiers pour les demandes d'aide à la PAC contiennent déjà toutes les informations, je ne comprends pas bien le but" confie Jean-Pascal Pelagatti, vigneron à Béziers et secrétaire général de la FDSEA 34.

Ce recensement agricole reste un peu opaque pour les 81 607 agriculteurs concernés en région Occitanie. Et tout comme le recensement démographique national, il est obligatoire. 

Quels types d'informations ?

Sur le site de l'Agreste, on apprend que l'objectif du recensement agricole 2020 est de connaître les productions des exploitations, avec la description des superficies cultivées et des cheptels présents sur l’exploitation, ainsi que les principaux facteurs de production mobilisés en agriculture, en particulier le foncier avec le mode de faire-valoir et la main-d’œuvre.

Des questions portent également sur l'engagement dans des démarches spécifiques comme les démarches de qualité ou environnementales, sur la diversification des activités et sur les modalités de commercialisation des produits.

Parmi les nouvelles thématiques abordées cette année dans le questionnaire, des questions qui traduisent les enjeux actuels de l’agriculture française : sur les mutations de l’exploitation agricole, sur l’engagement dans des démarches environnementales, sur la commercialisation via de nouveaux types de circuits courts.

Le questionnaire s'appuie sur des informations déjà connues par ailleurs par l’administration, avec un pré-remplissage des cultures obtenu à partir des déclarations PAC de l’année 2020.

Des enquêteurs en face à face 

Les questions d'approfondissement qui ne seront posées qu'à certaines exploitations portent sur le logement des animaux, la fertilisation et la gestion des déjections animales, l'autonomie alimentaire des élevages, les circuits de commercialisation, la main-d’œuvre ainsi que sur d'autres caractéristiques générales des exploitations.

Ce questionnaire en face-à-face permettra d’aborder des sujets de manière approfondie :

A quoi ça sert ? 

Selon les informations de la Préfecture, ces données serviront aussi bien aux chercheurs pour nourrir leurs travaux qu’aux décideurs dans la conduite des politiques agricoles en éclairant l’ensemble des acteurs sur des enjeux importants.

L’édition 2010 a par exemple permis de tirer plusieurs enseignements sur l’agriculture en Occitanie :

Comment ça marche ? 

Une grande partie des exploitants pourra directement répondre au questionnaire via internet, de manière totalement sécurisée. Certains exploitants recevront la visite d’un enquêteur et seront amenés à répondre, en plus du questionnaire de base, à des questions plus approfondies portant sur certaines thématiques.

Les premiers résultats du recensement agricole 2020 seront rendus publics à partir de la fin de l’année 2021, sur le site Agreste, afin que tous les acteurs du monde agricole, ainsi que le grand public, puissent mieux connaître l'agriculture française dans sa diversité.

Plus de 60.000 exploitations en Occitanie

L'agriculture en Occitanie, c'est 3 millions d'hectares de surfaces agricoles, plus la filière maritime et 60.080 exploitations. Ce sont 95.200 emplois et 13.000 industries agroalimentaires.
Notre région est la première région agricole de France avec 16% des exploitations françaises et le 2e en matière de main d'oeuvre.

Il y a 2,4 millions d'hectares de surfaces en herbe, 800.000 hectares de céréales, 260.000 hectares de vignes, 30.000 hectares de vergers et 26.000 de surfaces légumières.

L'Occitanie agricole en chiffres :

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie politique agriculture bio agro-alimentaire viticulture