Un détenu a jeté une barquette remplie d'excréments sur les personnels pénitentiaires de Perpignan. L'UFAP-UNSA Justice qui dénonce une situation "infernale" dans le centre de détention, demande son transfert dans les plus brefs délais.

Vers 7H00, ce lundi 24 juin, lors de la distribution du café au quartier disciplinaire, un détenu connu pour des faits de violence, libérable en 2031, a jeté ses excréments sur des gardiens de prison du centre pénitentiaire de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales.

Acte prémédité

"L’acte était prémédité puisqu’il avait préparé ses excréments dans une barquette repas", précise l'UFAP-UNSA Justice dans un communiqué. Cet acte n’est pas isolé. En effet, ce détenu de 24 ans, de nationalité irakienne, clandestin en situation irrégulière multiplie les incidents disciplinaires : violence sur le personnel à Nîmes, violence sur codétenu avec arme et incendie volontaire en cellule.

 Agression sexuelle et vol avec arme

Ce détenu, ultra-violent en détention, est incarcéré pour des faits d’agressions sexuelles et de vol avec violence. Le syndicat exige son transfert dans une unité plus adaptée. "Pour l’UFAP-UNSA Justice, ce genre d’individu n’a rien à faire en détention classique. De surcroît à Perpignan où le taux de surencombrement atteint un record. À l’aube de la saison estivale où les écrous vont augmenter proportionnellement à la population du département, il est urgent de prévoir des transferts", ajoute Pierre Grousset, représentant de l'UFAP UNSA Justice.

Situation "catastrophique"

Depuis l'ouverture du centre en 1987, la situation n'a jamais été aussi "catastrophique" et "infernale" insiste Pierre Grousset, joint par France 3 Occitanie. Considérée comme "la pire prison de France" en juillet 2023 par la contrôleuse des lieux de privation de liberté.

Il y a 88 matelas au sol et le quartier "arrivants" est presque à saturation.

Pénibilité du travail, difficultés de recrutement, il manquera environ une trentaine de personnes d'ici à la fin de l'année dans les effectifs des personnels pénitentiaires du centre perpignanais.



L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité