• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pyrénées-Orientales : à Olette, la champignonnière cherche des cueilleurs

L'entreprise emploie pour le moment une soixantaine de personnes. / mars 2019. / © F. Savineau / France 3 LR
L'entreprise emploie pour le moment une soixantaine de personnes. / mars 2019. / © F. Savineau / France 3 LR

Au pied du Canigou, la maison Vialade produit des champignons de Paris depuis près de trois ans. Aujourd’hui, face à une production grandissante, l’entreprise cherche de nouveaux cueilleurs.

Par Olivia Boisson


Tout près des tours médiévales de la Bastide à Olette, la maison Vialade s’agrandit. Ce site produit une cinquantaine de tonnes de  champignons de Paris chaque semaine, livrés dans la France entière.
La maison Vialade a récemment doublé sa capacité de production selon Alexandre Penaud, responsable de la production.

Sur les 16 salles, nous avons à peu près 10.000 mètre carré. Cela représente 1 hectare de culture qui fonctionne en rotation. Nous avons 4 salles en récolte chaque semaine.

Une culture délicate

La culture de ce produit frais nécessite un véritable savoir-faire, particulièrement en ce qui concerne la cueillette. C’est ce que nous explique Nicolas Vialade, le PDG de "Champignons Vialade".

Un champignon pousse très vite et le moindre retard pris dans la récolte engendre de grosses conséquences de perte de qualité.

Main d’œuvre qualifiée

L’entreprise recherche de la main d’œuvre qualifiée, capable de récolter un champignon toutes les cinq secondes.
Valade emploie une soixantaine de personnes au cœur de sa champignonnière d’Olette. Au cœur d’une région du Conflent qui affiche plus de 15% de chômage, Vialade cherche à embaucher une dizaine de personnes supplémentaires. Pour l’instant, sans succès.

Reportage de Marc Tamon et Frédéric Savineau.
Pyrénées-Orientales : à Olette, la champignonnière cherche des cueilleurs
Au pied du Canigou, la maison Vialade produit des champignons de Paris depuis près de trois ans. Aujourd’hui, face à une production grandissante, l’entreprise cherche de nouveaux cueilleurs. - M. Tamon - F. Savineau - France 3 LR

 

Sur le même sujet

La situation des femmes a-t-elle vraiment changé ?

Les + Lus

Les + Partagés