VIDEO. Sécheresse : une procession religieuse prévue à Perpignan pour faire tomber la pluie avec la sortie exceptionnelle de saintes reliques

durée de la vidéo : 00h01mn43s
Face à la sécheresse chronique qui frappe les Pyrénées-Orientales, les Catalans ne savent plus à quel saint se vouer. Enfin, pas tout à fait. Samedi 18 mars, les reliques de Saint-Gaudérique, le patron des agriculteurs, seront portées en procession à Perpignan. Une première depuis 150 ans et l'espoir de faire enfin pleuvoir ! ©FTV

Face à la sécheresse chronique qui frappe les Pyrénées-Orientales, les Catalans ne savent plus à quel saint se vouer. Enfin, pas tout à fait. Samedi 18 mars, les reliques de Saint-Gaudérique, le patron des agriculteurs, seront portées en procession à Perpignan. Une première depuis 150 ans et l'espoir d'un miracle et... de faire enfin pleuvoir !

Indispensable à l'agriculture des Pyrénées-Orientales, le barrage de Vinça a actuellement un niveau d'eau exceptionnellement bas. En le découvrant ainsi, par hasard, il y a un mois, Georges Puig, viticulteur à Passa a ressenti une angoisse immédiate.

Quand je l'ai vu, j'étais très étonné. Je me suis dit, c'est incroyable. S'il ne pleut pas bientôt, l'agriculture n'aura pas d'eau pour cet été. C'est grave !

Georges Puig, agriculteur catalan.

Les Pyrénées-Orientales sont en alerte renforcée sécheresse depuis des semaines. Une situation historique et préoccupante, du jamais-vu depuis le début du suivi par Météo-France, qui remonte à 1959.

Il est tombé moins de 130mm d’eau, ces six derniers mois, à Perpignan et dans la plaine du Roussillon.

Première sortie de Saint-Gaudérique depuis 150 ans

Catholique pratiquant, Georges Puig se rend alors à la cathédrale de Perpignan pour prier Saint-Gaudérique, un paysan du IXème siècle, devenu le saint patron des agriculteurs catalans. Pendant des siècles, ces reliques, un buste reliquaire et des ossements, étaient transportés jusqu'à la rivière pour faire tomber la pluie.

"Entre le XIe et le XIXe siècle, les processions se sont multipliées. Au moins 800 avaient lieu au moment de la Révolution. Puis la tradition s'est perdue" explique l'Abbé Christophe Lefèvre, vicaire de la Cathédrale Saint-Jean de Perpignan.

Pour la première fois depuis 150 ans, les reliques de Saint-Gaudérique vont être transportées, samedi après-midi, dans le lit de la rivière Têt. Un retour au religieux qui signe aussi peut-être un retour à une certaine humilité de l'homme face aux dérèglements climatiques.

Cette demande des agriculteurs, de sortir la caisse à reliques de Saint-Gaudérique, pour demander de l'eau, montre un retour à la nature et un respect de la nature et non pas une exploitation de la nature.

Jean-Luc Antoniazzi, historien.

Les cieux seront-ils sensibles aux prières et à la procession des agriculteurs et des Catalans ?

Météo France annonce de la pluie pour samedi. Pas beaucoup mais suffisamment peut-être pour conserver un peu de mystère.

Ecrit avec Philippe Georget.