Départementales 2021 dans le Tarn : résultats définitifs, le PS déjà leader gagne 2 cantons

Le PS dirige le département du Tarn depuis 1976, soit depuis 45 ans. Il était en position de force pour conserver ce fief. En lice dans les 23 cantons du Tarn, la majorité départementale «Avec vous pour le Tarn de demain» PS/gauche obtient 14 cantons soit 2 de plus qu'en 2015.

Albi - Conseil départemental du Tarn - archives.
Albi - Conseil départemental du Tarn - archives. © Conseil départemental du Tarn

Le PS et la gauche emportent 14 cantons, soit 2 de plus avec Albi-2 (57,82) et Haut-Dadou (56,58%) accroissant encore leur leadership sur le Tarn. 7 cantons sont a droite et 2 sont estampillés DVC.

L'abstention reste assez impportante à 60,86%

Découvrez la composition du conseil départemental

Les cantons tests du second tour

Albi-1: Canton détenu par la droite LR mais il y a un risque de bascule au PS. Le binôme sortant (Marie-Louise At et Michel Franques) est en ballotage favorable face au duo de la majorité départementale (Cathy Biau et Stéphane Gesset). Mais le PS pourrait en récupérant les 695 voix d’EELV passer la ligne en tête. Rien n'y a fait, LR reste leader sur ce canton avec 53,91%.

Albi-2 : Canton détenu par la droite. Risque de bascule également car le binôme DVD sortant est en ballotage défavorable face au PS arrivé en tête. Le binôme PS Balardy/Lapeyre gagne ce canton avec 57,82%.
Insolite : Margot Lapeyre (PS) a peut-être reçu le soutien de son père, Philippe Lapeyre candidat RN battu au 1er tour.

Albi-3 : Canton de 9 communes avec 18.500 habitants. C’est le fief du président sortant, Christophe Ramond (PS). Le socialiste repart avec son binôme Eva Géraud. Le duo était en ballotage favorable face au RN et est réélu avec 76,23%

Retrouvez la carte des résultats du vote dans le Tarn par canton

Les résultats du 1er tour

Très faible participation dans le Tarn, 39,08% contre 58,71% en 2015. C'est avec le Gard et l'Ariège, un département où l'on a très peu voté. Le RN est qualifié dans 10 duels au second tour et la majorité sortante de gauche dans 16 cantons sur 23.

46 conseillers départementaux étaient à élire dans le Tarn. Seuls 2 binômes, donc 4 candidats, ont été élus ce dimanche 20 juin au 1er tour. Le RN sera au second tour dans 10 cantons. Un record pour le Tarn malgré la faible participation.

Côté majorité sortante, elle sera dans 17 cantons sur les 21 encore en lice au second tour. A Albi, le PS pourrait même gagner les 2 cantons de droite.
L’autre vainqueur du 1er tour est le RN. En lice dans 21 cantons, le parti de Marine Le Pen se qualifie dans 10 cantons. Cependant, c’est moins que les 13 cantons de 2015.
En lice dans 15 cantons, la droite tarnaise (menée par Jean-Luc Alibert, maire de Soual et conseiller sortant à Pastel) se qualifie dans 6 cantons. Mais le 2e tour risque d’être rude. Elle risque de perdre 4  de ses cantons (Albi-1 et 2 et Castres-3, Haut-Dadou).

Maigre bilan pour EELV. En lice dans 10 cantons, un seul binôme écologiste se qualifie au 2e tour (Vignobles et Bastides).
Même situation pour LFI et pour LREM. Chaque formation se qualifie dans un seul canton. Les Portes du Tarn pour LFI et Lavaur pour LREM.
Défaite du PCF (en lice dans 5 cantons).

L'assemblée départementale en 2015

Le département du Tarn, c'était 388 596 habitants en 2018, 314 communes et 23 cantons.

L'assemblée départementale sortante compte 46 élus. La majorité (PS) en totalise 26 sur 46 et l'opposition de droite et du centre18. Il y a aussi 2 élus DVD dissidents. Le département du Tarn gère un budget de près de 500 millions d'euros.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections parti socialiste