Équitation : la richissime écurie M7 du cheick de Dubaï s'est installée dans la plus grande discrétion dans le Tarn

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marion Meyer avec Sylvain Duchampt

La filiale européenne de M7, la plus grande écurie de chevaux d'endurance du monde, est installée à Lisle-sur-Tarn, dans le département du Tarn. Arrivée en toute discrétion en mars 2021, M7 appartient à Mohamed al Maktoum, émir de Dubaï.

Ils se sont installés de la façon la plus discrète dans le Tarn. Seuls les drapeaux de l'écurie M7 et celui des Émirats arabes unis, perdus dans la campagne, trahissent leur présence.

Une écurie rachetée à un champion tarnais

Des cheveux émiratis d'une des plus célèbres écuries d'endurance mondiale pâturent désormais dans les prés tarnais. Depuis mars 2021, l'émir de Dubaï et Premier ministre des Émirats Arabes Unis, Mohamed al Maktoum, a exporté son écurie à Lisle-sur-Tarn, a proximité du site de Sivens.

Les Ecuries du Mas de Belle ont été rachetées au champion d'endurance tarnais Philippe Tomas. Près de 60 chevaux y seraient aujourd'hui entraînés sous la direction du cavalier espagnol Juan Carlos Ruiz de Villa Fernandez.

Des investissements en millions de dollars

L'endurance est une discipline équestre où le cavalier et son cheval doivent faire le meilleur temps sur des parcours en pleine nature de 20 à 160 km de longueur. Depuis les années 90, la plus grande ville des Émirats Arabes Unis, Dubaï, occupe une place importante dans ces courses hippiques, grâce notamment aux investissements de son émir Mohamed al Maktoum. 

Passionné par les chevaux, il dépense des millions d'euros pour acheter les meilleurs chevaux d'endurance du monde, de quoi faire de son fils le champion du monde d’endurance en 2014 aux jeux équestres mondiaux de Normandie. En 2019, le cheick fait la une des journaux en achetant un poulain de compétition pour plus de 4 millions de dollars.  

Une bonne nouvelle pour le monde local de l'endurance

Sur la scène internationale, les Émirats Arabes Unis, l’Espagne mais aussi la France galopent en tête de tous les classements. Selon Ouest France, les chevaux d’endurance français sont très recherchés par les pays du Golfe pour leurs origines et leur qualité. 

L’installation des écuries émirates dans le Tarn n’est peut être pas anodine : beaucoup de pur-sang arabes des émirats sont élevés dans le Sud-Ouest de la France. 

Jean-Jacques Donzielli, organisateur de la l'épreuve très reconnue dans le monde de l'endurance, la Castelsagrat Endurance Equestre dans le Tarn-et-Garonne, se réjouit de cette arrivée : "C'est une très bonne nouvelle. La venue d'une écurie si importante tire la discipline vers le haut et fait travailler beaucoup de monde." M7 partenaire de la Castelsagrat a par exemple fourni pas moins de 100 000 euros de dotation aux cavaliers de la compétition. 

Des négociations sont d'ailleurs en cours avec les Émirats Arabes Unis afin de sponsoriser les championnats du monde juniors prévu en 2023 à Castelsagrat... 

Dans le Tarn, dans le milieu équestre, personne ou presque ne souhaite évoquer les Dubaïotes. Malgré nos recherches, nous n'avons pas été en mesure de contacter l'écurie M7. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité