Une mairie du Tarn privée de subvention, ses élus pensent payer leur opposition à l'A69

Le projet d'extension de l'école de Teulat (Tarn) ne sera pas subventionné par l'Etat. La préfecture n'a pas donné son accord malgré l'augmentation significative du nombre d'élèves. Les élus de la commune sont indignés. Ils estiment cette décision liée à leur opposition au projet d'autoroute A69.

Le projet d'extension de l'école de Teulat dans le département du Tarn ne sera pas subventionné par l'Etat. La préfecture n'a pas donné son accord malgré l'augmentation significative du nombre d'élèves. Les élus de la commune sont indignés. Ils estiment cette décision liée à leur opposition au projet d'autoroute A69.

À Teulat, les effectifs d'enfants scolarisés augmentent d'année en année : 5é élèves en 2021, 66 en 2022 et 75 en 2023. L'équipe municipale a donc décidé d'agrandir l'école pour accueillir le mieux possible les élèves à la rentrée 2024. Les travaux ne pouvant être financés par la seule mairie, la commune a demandé une subvention DETR (Dotation d'équipement des territoires ruraux) à l'Etat via la sous-préfecture de Castres.

Fin de non-recevoir

Or le projet n'a pas été accepté et d'après la maire du village de 500 habitants, Sabine Mousson, la décision n'a pas été motivée. Les élus ont cherché à comprendre la raison de ce refus. Réponse : d'autres écoles ont été financées, toutes ne peuvent pas l'être. Or, les élus sont certains qu'ils paient leur engagement contre l'autoroute A69.

Officiellement, vous n'obtiendrez jamais la confirmation de ce qu'on avance

Sabine Mousson, maire de Teulat

"En fait, on était extrêmement étonnés sur ce mandat d'avoir zéro DETR. Déjà, nous n'en avions pas eu sur un autre projet qui n'avait rien à voir avec l'école. Mais l'école étant prioritaire et notre projet cochant toutes les cases des impératifs pour demander ce type d'extension liée à une augmentation des effectifs importante et sur des priorités qu'ils mettent en avant, les travaux devaient commencer en septembre".

"On avait obtenu le permis, on avait fait tout le protocole, poursuit l'élue. Mais quand on a reçu la réponse, c'était même pas 10.000 euros, c'était rien. La chose qui nous a choqués le plus, c'est le fait qu'on ne soit même pas passé en commission. Les commissions, c'est au-delà de 100.000 €, c'est le cas pour notre projet. Ça nous a interpellés. On a demandé à droite à gauche...".

"Personnellement, je n'ai jamais pensé à l'autoroute. C'est vrai qu'on a une position affirmée ici, mais pour moi, ça n'a rien à voir avec le reste. Mais assez rapidement, on a compris que c'était en lien avec ça. Des personnes se sont renseignées pour nous dans plusieurs services et on a compris que c'était ça".

Extension à l'arrêt

L'extension de l'école ne peut être financée par la commune seule. La situation désole l'ensemble du conseil municipal qui a décidé de publier un communiqué intitulé "L'école de Teulat victime du projet autoroutier A69 ? Ou comment une subvention de l'Etat systématiquement attribuée aux écoles du territoire a été refusée à cette commune qui a clairement pris position contre le chantier d'autoroute Toulouse-Castres...". Le communiqué a été relayé par le collectif anti-A69, la Voie est Libre sur ses réseaux sociaux. 

"On ne peut pas démarrer les travaux, reprend Sabine Mousson au nom du conseil municipal. On n'a aucune certitude concernant l'année prochaine en imaginant qu'on représente notre dossier. Les enfants vont être comme des sardines. Ce qui nous désole, c'est que la DETR se permette de nous squeezer et de le faire payer aux enfants".

Les enfants au cœur d'un conflit idéologique ?

L'autoroute A69 est en chantier. Il s'agit d'un projet destiné à relier l'A68 à la rocade de Castres par une 2 × 2 voies entre Castres et Verfeil en Haute-Garonne sur 55 km environ. Ce tronçon réduirait le temps de transport automobile entre Castres et Toulouse. Il suscite une forte opposition des riverains et d'un certain nombre d'élus depuis plusieurs années du fait de son fort impact écologique et du contexte alarmant de réchauffement climatique qui incite à limiter l'usage de la voiture.

A lire : "Je n'ai plus rien à perdre" le militant Thomas Brail en grève de la faim contre les travaux de l’A69

La mairie de Teulat attend une réponse du département du Tarn pour une autre subvention pour l'extension de l'école. La préfecture précise de son côté dans un courrieré, que le choix des projets subventionnés par la dotation d'équipement des territoires ruraux (DETR) revient au préfet après l'avis consultatif d'une commission d'élus. Ce pour les opérations susceptibles de bénéficier d’une subvention de plus de 100.000 € au regard de l’analyse des services de l’État. 

"En 2023, les services de l’État ont reçu 20,6 millions d’euros de demandes de DETR pour une enveloppe disponible de 9,8 millions d’euros. Tous les projets ne peuvent donc être subventionnés et il revient aux services de l’État de faire des choix".

La préfecture explique néanmoins que les projets liés aux écoles sont prioritaires. Une rencontre est prévue entre le préfet, et à l'initiative de celui-ci, et la maire de Teulat pour évoquer le sujet au mois d'octobre. L'objectif affiché par la préfecture est de trouver les voies et moyens de faire avancer le dossier.