Sivens : le tribunal ordonne l'expulsion pour quelques parcelles seulement

Publié le Mis à jour le

Pas d'évacuation globale du site de Sivens mais seulement de quelques parcelles et encore pour certains zadistes. Les décisions rendues par le tribunal de grande instance d'Albi ne règlent en rien les tensions entre pro et anti barrage.

Le tribunal de grande instance d'Albi a rendu des décisions en demi-teinte. Aucune expulsion générale du site de Sivens n'a été ordonnée. Seule quelques parcelles peuvent être évacuées. Et encore, pas la totalité de ce que demandaient la CACG, le conseil général du Tarn et des riverains. Et les occupants peuvent tout à fait se déplacer sur des parcelles non expulsables. Autant dire que le problème n'est en rien résolu par cette décision de justice.



Par ailleurs, Ségolène Royal et le préfet ont rappelé récemment qu'aucune évacuation ne serait ordonnée avant que le conseil général du Tarn ne se soit prononcé sur le devenir du projet de barrage à Sivens. L'assemblée départementale doit statuer début mars. D'ici là, aucun procédure d'expulsion ne devrait donc être ordonnée.



Depuis quelques semaines, la situation entre pro et anti barrage est de plus en plus tendue, ces derniers réclamant l'évacuation du site par les forces de l'ordre.



Notre dossier complet sur le barrage de Sivens





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité