CARTE. JO de Paris 2024 : pourquoi cet été s'annonce difficile sur les rails et les routes d'Île-de-France ?

Plus sur le thème :

Les mois de juillet et août représentent la période la plus propice aux travaux. Lors de cette dernière période estivale avant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, les grands chantiers de voirie et dans les transports en commun s'intensifient en Île-de-France.

Cet été, la direction des routes d'Île-de-France (DIRIF) va redoubler d'effort. Près de 26 grands chantiers seront menés sur les routes de la région. Ces travaux sur la voirie sont deux fois plus nombreux cet été, rapporte l'AFP. À raison, puisque le temps presse : l'été prochain, un moratoire rendra impossible ces travaux pendant les JO.

Côté transports en commun, même constat, des travaux provoquant de nombreuses interruptions de ligne vont rythmer les deux mois à venir, afin de préparer l'été suivant qui accueillera les Jeux olympiques et paralympiques de Paris. D'après la RATP, l'accroissement des temps de parcours en raison des déviations et ralentissements sur la voirie provoque une baisse de service de 10% de son réseau de bus.

De nombreux chantiers sur les routes

Quarante-cinq millions d'euros ont été investis pour permettre la réalisation de ces travaux de voirie par la direction des routes d'Île-de-France (DIRIF). Elle assure l'entretien et la gestion des 1 300 kilomètres de voies rapides et routes nationales du réseau routier national (RRN) non concédé d'Île-de-France.

Or, 185 kilomètres de voies en Île-de-France seront reservées aux personnes accréditées lors des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 qui débuteront dans près d'un an. Les axes routiers concernés doivent alors être prêts à accueillir athlètes et délégations officielles qui les emprunteront.

Sur les autoroutes A1 et A13, les voies réservées pour les Jeux olympiques seront mises en place durant l'été, notamment sur la portion entre Boulogne-Billancourt et la porte d'Auteuil dans les deux sens pour l'A13, ainsi qu'entre l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle et la porte de la Chapelle dans les deux sens pour l'A1.

Sur ce même tronçon, le tunnel du Landy, près de Paris, fermera ponctuellement durant le mois d'août. Emprunté par près de 200 000 automobilistes par jour en moyenne, ce tunnel qui relie Paris aux sites olympiques et au Stade de France doit subir le remplacement de ses équipements d'éclairage. "Ces travaux se dérouleront en plusieurs phases jusqu’à début 2024, dans l’objectif d’une mise en service du nouvel éclairage avant les JOP", précise la DIRIF dans un communiqué.

Le tunnel sera ainsi fermé dans le sens province vers Paris du 16 au 25 août prochain, ainsi que dans le sens Paris vers province du 28 août au 1er septembre 2023, et ce, en supplément des quarante fermetures de nuit réparties sur dix mois jusqu'aux JO.

Un réseau ferroviaire en chantier et des bus de substitution pénalisés

Au delà de l'impact significatif sur le trajet des automobilistes franciliens, les travaux de voirie occasionnent également une dégradation du niveau de service sur le réseau de bus d'Île-de-France. Au mois de juin, seulement 82% de l'offre prévue a été réalisée, selon la régie autonome des transports parisiens (RATP). 

"Plus de 300 conducteurs sont mobilisés chaque jour [...] pour pallier les nombreuses interruptions de trafic ferroviaire"

Victor Ganivet

Directeur des opérations bus à la RATP

À cela, s'ajoute également les grands travaux d'été sur le RER, le métro et les tramways qui provoquent de nombreuses interruptions de lignes. Des bus de substitution sont ainsi mis en place, de quoi encombrer davantage un réseau routier en plein chantier. "Plus de 300 conducteurs sont mobilisés chaque jour à la demande de l'État et d'Île-de-France Mobilités pour pallier les nombreuses interruptions de trafic ferroviaire", a indiqué à l'AFP le directeur des opérations bus de la RATP Victor Ganivet. De son côté, la président-directeur général de la SNCF, Jean-Pierre Farandou avait déjà alerté en mai dernier les usagers du RER B d'une saturation des bus de substitution et à ainsi ne pas voyager entre le 12 et le 14 août prochains.

"Il est vrai qu'en termes d'intensité, c'est encore plus que d'habitude. Le nombre de lignes concernées par des travaux doit être un record", souligne Marc Pélissier, président de l'association des usagers des transports d'Île-de-France (AUT-FNAUT). "Les bus de substitution sont également confrontés au manque de personnel, et ne sont ainsi pas suffisamment nombreux, ajoute-il. Eux-mêmes sont parfois bloqués dans des embouteillages à cause de travaux sur la voirie".

"La fermeture de la ligne 14 durant l'été sera très pénalisante, mais la RATP affirme que c'est indispensable pour tenir l'échéance des JO"

Marc Pélissier

Président de l'AUT-FNAUT Île-de-France

Si le ressenti des usagers "n'est pas bon", il se réjouit tout de même de "quelques lignes épargnées" cet été. "Il faut bien surveiller ses correspondances, les portions en travaux changent toutes les semaines". Néanmoins, il l'assure, tous les travaux de cet été ne sont pas forcément liés aux Jeux olympiques, même si "c'est le cas pour une partie" de ceux-ci.

"La fermeture de la ligne 14 [qui reliera les sites olympiques de Saint-Denis-Pleyel à l'aéroport d'Orly, ndlr] durant l'été sera très pénalisante, mais la RATP affirme que c'est indispensable pour tenir l'échéance des JO. Nous savions qu'il y aurait des travaux cet été. Mais certains qui ne pouvaient avoir lieu en 2024 du fait des JO, ont été reportés cet été et d'autres en 2025", conclut-il. Bien que plus nombreux cet été, les chantiers sur le réseau ferroviaire francilien, ne sont en effet pas nouveaux, en témoigne les traditionnels travaux estivaux du RER C depuis plusieurs dizaines d'années.

D'ici l'été prochain, les travaux en Île-de-France vont s'intensifier jusqu'aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris. Certains chantiers sont suivis de près : les extensions Nord (Saint-Denis Pleyel) et Sud (Aéroport d'Orly) de la ligne 14 du métro de Paris, tout comme, le prolongement partiel de la ligne E du RER jusqu'à La Défense doivent être livrés au printemps 2024.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité