Montagne de Lure : deux militantes écologistes condamnées à une amende avec sursis "pour s'être mises devant les bulldozers et les pelleteuses"

Les deux militantes étaient poursuivies pour des actions menées contre le projet de parc de 20 000 panneaux photovoltaïques à Cruis, dans la forêt de la montagne de Lure.

Claudine Clovis, 60 ans, et Sylvie Bitterlin, 72 ans, ont été reconnues coupables de "pénétration dans une propriété et entrave à la circulation" par le tribunal correctionnel de Digne-les-Bains, mardi 6 février. Les deux militantes écologistes opposées au projet de parc de 20 000 panneaux photovoltaïques à Cruis, dans la forêt de la montagne de Lure, ont été condamnées à 1200 euros d'amende avec sursis.

Une décision "décevante"

Une décision "décevante", a réagi Me Nino Arnaud, l'avocat de Sylvie Bitterlin, et qui a "choqué" sa cliente. Claudine et Sylvie avaient comparu le 4 octobre 2023, "pour s'être mises devant les bulldozers et les pelleteuses, en vue d'empêcher les travaux en infraction au code de l'environnement". Après cinq heures d'audience, le tribunal avait mis son jugement en délibéré.

Pour Me Arnaud, "le problème principal réside dans le fait d'avoir choisi de poursuivre, en réalité, pour entrave à la circulation alors qu'on a montré que la route avait été fermée".  

Des frais d'avocats de 5000 euros à payer 

Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet et les a condamnées à 1200 euros d’amende avec sursis chacune. Sylvie Bitterlin devra par ailleurs verser une amende de 120 euros amende, et Claudine Clovis une amende de 100 euros. Le tribunal a également suspendu leur permis de conduire pour trois mois.

Ce qui interpelle aussi Me Arnaud, ce sont les 5000 euros de frais d'avocats à payer conjointement par les deux prévenues. "C'est quasiment punitif à ce stade-là", estime-t-il, ça a une dimension symbolique qui n'est pas anodine". L'avocat envisage de faire appel du jugement.

Depuis le mois de septembre 2022, ce projet de parc de 17 hectares du géant canadien Boralex est source de vives tensions entre les habitants de Cruis et les écologistes sous tension.