Produits en région PACA, Label Rouge, bio ou vendus sur internet : le succès des sapins de Noël naturels

Grand classique de Noël, le sapin se vend très bien. Il est possible d'avoir un arbre naturel et produit en local en provenance des Hautes-Alpes. Achat en direct du producteur, sur internet, Bio ou Label Rouge, 6 millions de sapins se vendent chaque année en France. 
La pépinière Robin produit des sapins dans les Hautes-Alpes sur 300 hectares
La pépinière Robin produit des sapins dans les Hautes-Alpes sur 300 hectares © Lucie Robert France Télévisions
C'est un bien "non-essentiel" incontournable en cette période de fêtes. Le sapin de Noël, au pied duquel, se trouvent pour certains déjà, les chaussons, a peut-être poussé non loin de votre domicile.

La Pépinière Robin basée dans les Hautes-Alpes vend 130 000 sapins par an. Il est vrai que le climat de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur est peu adapté à la culture du sapin contrairement à celui de Bretagne.

> Des sapins de Noël bios produits dans le Finistère

 Le retour du sapin naturel

Cette entreprise familiale du sud, installée à Saint-Laurent-du-Cros depuis 1948, possède plus de 300 hectares de plantations.
Jamais détrôné le sapin naturel a, un temps, été menacé par le sapin synthétique. Christine et Bruno Robin expliquent assister à un retour au sapin naturel. Selon eux : " le bilan carbone d'un sapin synthétique n'est pas bon. En revanche un sapin planté comme chez nous, va produire de l'oxygène".
Fort de ses arguments, ils ne craignent pas les critiques de ceux qui refusent de mettre "un arbre mort" chez eux. 

Nous plantons deux arbres à chaque fois que l'on en coupe un.

Christine Robin, pépiniériste

Le frère et la soeur ont repris l'exploitation du père. Une plantation qu'ils qualifient de "poumon vert" en expliquant :"il faut dix ans pour qu'un arbre pousse et à chaque fois que l'on en coupe un, on en plante deux autres. Ce ne sont pas des arbres pour la forêt, ils sont plantés dans le seul but d'être coupé".
 

Des ventes record 

Début novembre, les producteurs de sapin étaient inquiets d'une possible interdiction de vente, finalement le décret ministériel l'a autorisé à partir du 20 novembre. Est-ce pour combattre la morosité ambiante ou pour s'occuper pendant le confinement ? Toujours est-il que les ventes ont été très bonnes dès les premiers jours.

Habituellement, le gros rush c'est le premier week-end de décembre, mais là ça commence fort dès fin novembre

Christine Robin, pépiniériste

Les sapins de la pépinière sont vendus aux grandes surfaces spécialisées de toute la région, ainsi qu'en points de vente directs.
Cinquante saisonniers sont embauchés pour couper, emballer et distribuer les arbres.

Une équipe de France 3 Provence-Alpes, Lucie Robert et Fabien Madigou ont rencontré les gérants de la pépinière des Hautes-Alpes en pleine préparation des commandes :

Un sapin Label Rouge en rupture de stock

Le sapin Label Rouge est un best-seller depuis quelques années. Le label impose des critères esthétiques pour un sapin "parfait" en terme de couleur, de densité et de symétrie.

Pour garantir la fraicheur de l'arbre, il ne doit pas être coupé avant le 21 novembre.
Malgré un prix de 20% plus cher que les autres, ces sapins s'arrachent. Cette année, la pépinière a déjà vendu ses 18 000 modèles Label Rouge aux jardineries depuis le mois de juillet. Le cahier des charges strict ne permet pour l'instant pas de produire plus de conifères labellisés. 

Nous avons vendu nos 18 000 sapins Label Rouge, si nous avions pu produire le double nous les aurions vendu.

Christine Robin, pépiniériste

Le sapin Label Rouge, 20% plus cher respecte un cahier des charges strict qui garanti sa fraîcheur.
Le sapin Label Rouge, 20% plus cher respecte un cahier des charges strict qui garanti sa fraîcheur. © VALLAURI Nicolas MaxPPP


Choisir son sapin sur internet : les commandes explosent

Une entreprise cannoise, Forest Company, propose de sélectionner son sapin sur internet et de se le faire livrer. Le chef d'entreprise a créé le site internet il y a vingt ans, ces dernières années il constate une nette augmentation des commandes et d'autant plus ces derniers jours. D'après ce sylviculteur, au-delà du confinement, les jeunes générations ont pris l'habitude de commander par internet il est donc normal de voir une augmentation des ventes. 

Le week-end dernier, via le site internet, j'ai vendu 250 sapins par jour contre 50 habituellement à cette période.

Philippe Maus. Sylviculteur à Cannes

Le chef d'entreprise est installé à Cannes où il vend sa production en direct. Les sapins proviennent de ses différentes plantations : en Corrèze, en Ardennes (pour les épicéas) et au Danemark (pour les Nordman). Il est spécialisé dans les grands sapins et fournit de nombreuses mairies en Provence-Alpes-Côte-d'Azur. A Toulon, sur la place de l'opéra, il a installé un sapin de 18 mètres. 
Sur la place de l'opéra à Toulon, le sapin de 18 mètres a été livré par une entreprise cannoise.
Sur la place de l'opéra à Toulon, le sapin de 18 mètres a été livré par une entreprise cannoise. © Pierre Vaireaux France Télévision
Il est aussi le producteur du sapin de Bordeaux au centre d'une polémique au début du mois de novembre. En effet le maire écologiste de Bordeaux a annulé la commande du traditionnel sapin du centre-ville, provoquant de vives réactions. 

Des prix qui stagnent

Avec des prix allant de 19,90 euros à 89 euros pour des sapins de 60cm à 3 mètres les prix stagnent depuis une dizaine d'années. Pour Philippe Maus c'est un problème car la grande distribution tire les prix vers le bas et les petits producteurs peinent à s'en sortir. Selon l'Association Française du Sapin de Noël Naturel (AFSNN) 80% des sapins vendus sont français. 

Un sapin Bio ? 

Certains producteurs de conifères se sont lancé dans le Bio, notamment en Bretagne ou à Toulouse. Les entreprises n'utilisent aucuns produits phytosanitaires et désherbent mécaniquement. Pour l'instant ce marché est une niche. L'association des sapins bio a été créée en 2020, juste après le premier confinement et souhaite promouvoir ce mode de production.

Un des arguments en faveur du bio selon les producteurs concernés est le prix qui ne serait pas plus élevé que pour un sapin classique. Ci-dessous vous retrouverez la comparaison entre deux sapins français de même dimensions, commandés sur internet. (nb: la comparaison ne prend en compte que l'achat via internet et avec la livraison comprise, les prix sont donc différents sur place et notamment en grandes surfaces) 
 
Après le choix du sapin et avant les chaussons, il faudra choisir le thème de la décoration.
Le "fait-maison" est très tendance encore cette année, ainsi que le "naturel" (bois, coton...) mais les traditionnels Or-Argent, Rouge-Vert et Blanc sont toujours plébiscités par les amateurs de sapins de Noël.

 
Le sapin de noël en chiffre
- 6 millions de sapins sont vendus chaque année
- 25% des foyers installent un sapin à noël
- 78% des sapins vendus sont des Nordmann
- 70% des sapins vendus mesure entre 1m50 et 1m80
- La France compte environ 300 producteurs de sapins 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël événements sorties et loisirs paca économie consommation environnement agriculture agriculture bio agro-alimentaire internet