Près de 42% des cigarettes fumées en Paca ne proviennent pas du réseau des buralistes

Une récente étude place la Provence-Alpes-Côte d'Azur en tête des régions où l'on consomme le plus de cigarettes issues du marché parallèle.

Contrebande, contrefaçon, duty-free, commerce transfrontalier... En région Provence-Alpes-Côte d'Azur, près d'une cigarette fumée sur deux provient du marché parallèle. C'est un record en France. Selon l'étude Empty Pack Survey, cofinancée par la société Seita, 41,8% des cigarettes ne sont pas achetées dans le réseau des buralistes au 4e trismetre de 2023, contre 39,8% au niveau national. "Un taux particulièrement élevé et en progression par rapport aux deux trimestres précédents", précise l'étude. En Paca, le taux a bondi de 32,20% à près de 42% au 2e trimestre, soit près de 10 points de plus en quelques mois.

Dans le détail, c'est à Marseille où la part d'achats en duty-free transfrontaliers est la plus importante : 40%, contre, 28% à Nice, 22% à Avignon et 20% à Toulon.

Des saisies quotidiennes à Marseille

Dans la cité phocéenne, du matin au soir, les vendeurs proposent dans la rue, les commerces et les marchés, des paquets à prix cassé. Et parce que c'est un port, la cité phocéenne est une porte d'entrée pour le trafic. Un commerce lucratif qui nourrit tout un réseau... et qui occupe à temps plein les autorités.

La brigade "clopes" de la police de la division Nord quadrille tous les jours la ville. Une unité créée en 2019 composée de sept fonctionnaires de police détachés spécialement pour la lutte du trafic de cigarettes de contrebande.

En 2022, les douanes de Marseille ont saisi 24 tonnes de tabac. Des contrebandiers opportunistes qui reviennent de voyage avec une dizaine de cartouches, jusqu’aux réseaux organisés et leurs ultimes maillons, face à nous ce jour-là.

"La région PACA est un excellent exemple de l’ampleur du phénomène qu’est le marché parallèle en France, explique Hervé Natali, Responsable des Relations territoriales Seita. Ces chiffres ainsi que les récentes annonces du ministre chargé des Comptes publics concernant les saisies de tabac (521 tonnes en 2023 ; 27 tonnes lors de l’opération 'Colbert 2' menée par les Douanes) démontrent que le trafic de tabac gangrène nos territoires."

Une fraude évaluée à 5 milliards d'euros  

"Cette fraude fiscale coûte chaque année à l’État 5 milliards d’euros selon le ministre de la Santé, poursuit Hervé Natali. Tant que la fiscalité sera le seul moyen employé pour diminuer la consommation de tabac, les consommateurs feront le choix de l’optimisation fiscale en s’approvisionnant en dehors du réseau des buralistes. Aujourd’hui, le marché parallèle demeure le premier concurrent de l’ensemble de la filière."

La légalisation du cannabis pour un usage récréatif personnel, comme c'est le cas en Allemagne depuis lundi, demeure une exception dans le monde. Dans l'Union européenne, Malte a été le premier pays à suivre ce chemin, suivi par le Luxembourg puis désormais l'Allemagne. Ailleurs dans le monde, l'Uruguay et le Canada constituent de rares exemples de pays ayant légalisé la marijuana.