Coronavirus : les élections municipales 2020 maintenues, Emmanuel Macron annonce des mesures drastiques

Emmanuel Macron, au palais de l'Elysée, en avril 2019 / © Yoan VALAT / POOL / AFP
Emmanuel Macron, au palais de l'Elysée, en avril 2019 / © Yoan VALAT / POOL / AFP

Dans une allocution télévisée de 26 minutes, le président de la République a annoncé jeudi 12 mars des mesures drastiques pour lutter contre la propagation du coronavirus sur le territoire français. 

Par Pierre-Olivier Casabianca

Je demande aux personnes vulnérables de rester tant que possible chez eux - Emmanuel Macron


Face à une propagation toujours plus importante du coronavirus en France, Emmanuel Macron a annoncé jeudi soir "la mobilisation générale".

Les personnes de plus de 70 ans sont invitées à rester chez elles et les Français à "faire bloc" et à une "discipline individuelle".
 
Si on se réfère au plan de pandémie grippale qui date de 2011 plusieurs actions peuvent être prises pour limiter la diffusion du coronavirus. 

Les élections municipales ne sont pas annulées

Le président l'a annoncé, après concertation, il décide de maintenir le premier tour des élections municipales. 

Il convient de respecter scrupuleusement les consignes sanitaires pour réduire les risques de propagation - Emmanuel Macron

Le premier tour des élections municipales du 15 mars, dont le possible report a alimenté des spéculations pendant toute la journée, est maintenu au nom du besoin d'assurer la "continuité de notre vie démocratique et de nos institutions".

La santé

L'ensemble du système de santé est mobilisé pour isoler les personnes atteintes par le coronavirus. Ainsi tous les établissements sanitaires doivent participer au diagnostic et à la prise en charge des patients.

Emmanuel Macron a annoncé jeudi la "déprogrammation immédiate des interventions chirurgicales non urgentes", afin de libérer des lits de réanimation, dans tous les établissements de France, dont l'AP-HM à Marseille et le CHU de Nice. 

Pour éviter la saturation du système sanitaire, "les personnes qui développeront une forme bénigne de la maladie seront soignées chez elles avec un système de surveillance à domicile", avait expliqué un peu plus tôt le ministre de la Santé, Olivier Véran, à Libération.

Les transports

Dans le cadre du stade 3, la limitation des déplacements, comme les transports publics, peuvent être mise en place. Or, malgré ces mesures, le stade 3 n'a pas été évoqué.

Emmanuel Macron a annoncé que les transports ne seraient ainsi pas impactés. Les entreprises doivent en revanche encourager leurs salariés à faire du télétravail. Le président s'engage à "protéger les salariés, les chefs d'entreprises et les indépendants" des conséquences de ces mesures.  

Le chef de l'Etat a demandé au gouvernement "de préparer un plan de relance national et européen", invitant les 27 à "réagir vite et fort".

Les établissements scolaires

Les crèches, écoles, collèges, lycées et universités seront fermés "dès lundi et jusqu'à nouvel ordre", pour "protéger" les enfants et "réduire la propagation" du coronavirus, a indiqué Emmanuel Macron.

Une mesure qui a déjà été prise dans l'Oise, le Haut-Rhin et également en Corse.

"Un service de garde sera mis en place région par région" pour que les personnels "indispensables à la gestion de la crise sanitaire" puissent "faire garder leurs enfants et continuer d'aller au travail", a-t-il ajouté. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus