VIDÉO. "Ci-gît le dernier vigneron des Côtes-du-Rhône" : des viticulteurs enterrent symboliquement le dernier des leurs

Ce vendredi, les agriculteurs en colère du Vaucluse, en majorité des viticulteurs ont défilé dans les rues d'Avignon en portant un simulacre de cercueil.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Ils ont fait du bruit, beaucoup de bruit dans les rues d'Avignon ce vendredi 2 février. Les agriculteurs en colère du Vaucluse, en majorité des viticulteurs, ont voulu symboliquement enterrer le dernier viticulteur de Côte-du-Rhône. En présage funeste de l'avenir qui les attend si rien ne change, ils ont déambulé dans les rues avec un cercueil symbolique.

>> VIDÉO. "Les collabos, on leur coupe la tête" : des agriculteurs en colère brûlent les drapeaux de la FNSEA

"Plus de mesures concrètes"

Avant de défiler dans Avignon, les agriculteurs s'étaient donné rendez-vous très tôt vendredi 2 janvier au petit matin, devant l'enseigne Grand Frais d'Orange. Malgré les annonces de ce jeudi 1er février du premier Ministre Gabriel Attal, les agriculteurs et en particulier les viticulteurs ne sont pas convaincus.

durée de la vidéo : 00h00mn15s
Les viticulteurs du Vaucluse ont défilé dans les rues d'Avignon ce vendredi 2 février. ©Florence Giroux / FTV

Ils réclament "plus de mesures concrètes". Pour la plupart, ils expliquent "se sentir abandonnés" et se retrouvent assez "démunis face aux normes et à la surcharge administrative", qui les éloignent "du terrain".

Se faire entendre auprès des représentants syndicaux

Arrivés dans Avignon, les agriculteurs ont défilé très bruyamment dans les rues jusqu'aux locaux de l'intersyndicale.

Au bas des locaux, ils ont donné de la voix également pour informer de leur présence. Certains représentants sont descendus pour échanger avec eux. Des échanges assez houleux, mais le message semble être passé. Une assemblée générale est prévue le 15 février prochain. "La suite du mouvement se décidera à ce moment-là", indiquent les viticulteurs mobilisés. 

Lors de leur déambulation dans les rues d'Avignon, les agriculteurs en colère du Vaucluse ont simulé une marche funèbre, avec un cercueil noir en tête de cortège. Sur le cercueil, on pouvait lire "Ci-gît, le dernier vigneron des CDR", en référence à la fin annoncée des viticulteurs si rien ne change, selon eux.