Le vignoble du Pic Saint-Loup obtient le label AOC à part entière

Valflaunès (Hérault) - une parcelle de Syrah du Domaine Château de Lancyre - archives / © Château de Lancyre
Valflaunès (Hérault) - une parcelle de Syrah du Domaine Château de Lancyre - archives / © Château de Lancyre

Moins d'un mois après la grêle qui a ravagé une grande partie des vignes du Pic Saint-Loup, le terroir viticole vient d'être labellisé en AOC. Le comité de l'Institut national de l'origine et de la qualité vient d’émettre un avis favorable, 13 ans après la première demande des vignerons.

Par Fabrice Dubault


Il reste encore quelques démarches administratives et juridiques, mais c'est fait, le terroir du Pic Saint-Loup va devenir une AOC à part entière, pour les rouges et les rosés.
L'INAO a émis un avis favorable le 7 septembre dernier, à la demande des vignerons déposée en 2003.

Ce vignoble entre le nord de l'Hérault et l'ouest du Gard au pied des Cévennes qui avait déjà l'appellation AOC Languedoc, obtient donc sa propre AOC-AOP.

Selon nos confrères de La Tribune - Objectif Languedoc-Roussillon, l''AOC passe également de 13 à 17 communes avec l'entrée de Vacquières ainsi qu'une partie des communes de Brouzet-les-Quissac, Assas et Guzargues.
Une fois le dossier validé lors de l'assemblée générale du syndicat début octobre, la publication du décret au Journal officiel scellera officiellement cette reconnaissance, qui n'est pas une fin en soi.

Le but est désormais de faire également reconnaître les blancs en AOC.

AOC Pic Saint-Loup - express

Il y a 59 producteurs concernés par le label AOC, dont 4 caves coopératives, sur 1.200 hectares.

Les Coteaux du Pic à Saint-Mathieu-de-Tréviers et à Valflaunès, la Gravette à Corconne et les Vignerons du Pic à Assas. Ces dernières fournissent à elles seules environ 44 % de la production.

La production de Languedoc-Pic-Saint-Loup est d'environ 25.000 hectolitres par an, à raison de 85% de rouges et 15% de rosés.

49% de la production sont exportés, 31% sont vendus à des revendeurs en France et 20% sont vendus directement à la propriété.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète (34) : ras-le-bol et burn-out des policiers

Actualités locales

Les + Lus