Arnaud Montebourg fait son retour, il n’a pas dit son dernier mot

Arnaud Montebourg à la Fête de la Rose à Frangy-en-Bresse dimanche 24 août 2014 / © AFP PHOTO / JEFF PACHOUD
Arnaud Montebourg à la Fête de la Rose à Frangy-en-Bresse dimanche 24 août 2014 / © AFP PHOTO / JEFF PACHOUD

L’ex-ministre de l’Economie, qui a été éjecté du gouvernement cet été, fait son retour politique à l'occasion d'une université de rentrée dans le Gard samedi 4 et dimanche 5 octobre 2014.

Par B.L.


Que va dire Arnaud Montebourg à cette université d’automne ?

Arnaud Montebourg est toujours  conseiller général de Saône-et-Loire. Mais, c’est à Laudun-l'Ardoise, dans le Gard, qu’il participe à des journées de travail ce week-end.

"Dans cette période politique trouble que traverse le pays, avec ses doutes, ses inquiétudes, ses questionnements, Arnaud Montebourg veut être une contribution utile pour les socialistes, la Gauche et les Français", explique Patrice Prat, député PS du Gard.

Il sera question notamment de la "VIe République" et de la "situation économique : redressement ou déflation ?". L’élu bourguignon assistera à un dîner républicain samedi, avant de clôturer les débats dimanche midi, avec un discours notamment sur la "croissance", et "l'Europe".

"Il esquissera aussi un projet de société, une vision du vivre-ensemble", ajoute le député des Français de l'étranger Arnaud Leroy. "Evidemment, vous les journalistes, vous considérerez ça comme une candidature à la présidentielle", ajoute-t-il.



Quel avenir attend l'ancien ministre ?


Selon plusieurs membres de son entourage, Arnaud Montebourg devrait "monter sa propre boîte"?
"Il revient comme en 14", assure un ministre, pour qui "un mois de vacances à New York, c'est le maximum qu'il puisse faire". Participer à une éventuelle primaire en 2017, si elle a lieu? "Oui, Arnaud Montebourg, c'est pas le genre à avoir des plans à 10 ans."
A en croire Arnaud Leroy, "l'enjeu n'est pas de faire 17% (le score qu'il avait obtenu à la primaire de 2011, ndlr), mais de gagner", confie-t-il.


Qui roule pour Arnaud Montebourg ?

Reste à savoir avec qui Arnaud Montebourg va partir au combat. Il "est tout seul au parti", relève un cadre du PS. Il est vrai que le Bourguignon compte peu de troupes à ses côtés, mis à part quelques députés "montebourgeois".

A noter que Cécile Untermaier, députée de la 4e circonscription de Saône-et-Loire, interviendra lors de cette université d’automne à Laudun l’Ardoise. D'autres députés bourguignons seront présents comme Philippe Baumel notamment.

A quelque 600 kilomètres de distance, à Vieux-Boucau, dans les Landes, Benoît Hamon, ex-ministre de l'Education sorti du gouvernement en même temps qu’Arnaud Montebourg, réunira son courant "Un monde d'avance", qui se situe à la gauche du PS. Benoît Hamon, lui aussi, veut "prendre (sa) place dans le débat".

Les deux ministres avaient fait ensemble une sortie fracassante du gouvernement, après leurs attaques contre la politique gouvernementale lors de la 42e Fête de la Rose, en Saône-et-Loire. Cette fois, ils font leur rentrée chacun de leur côté.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus