Cet article date de plus de 6 ans

Dijon : des riverains s'inquiètent de l'installation de trois antennes relais

Ce mardi 2 décembre, la société Free a entrepris la mise en place de 3 antennes relais de téléphonie mobile, rue du Chaignot, dans le centre-ville de Dijon. Les habitants s'inquiètent de la puissance de ces antennes, supérieure aux préconisations de l'OMS.
Les antennes sont en cours d'installation, rue du Chaignot, à Dijon
Les antennes sont en cours d'installation, rue du Chaignot, à Dijon
Trois antennes-relais de téléphonie mobile sèment le trouble, à Dijon.
Elles ont commencé à être installées ce mardi 2 décembre 2014, dans le centre-ville de la cité des Ducs.
Certains habitants se disent consternés et inquiets : ces trois antennes ont des puissances de 41 volts/mètre et de 61V/m, selon le permis de construire déposé en mairie.
Or, en 2011, l'Organisation Mondiale de la Santé a classé ses ondes "à risque" et "potentiellement cancérigènes" et une directive européenne fixe le seuil maximal à 3V/m. 
Les riverains notent que plusieurs établissements scolaires se situent dans le périmètre de ces nouvelles antennes dijonnaises.

Mais, les pouvoirs publics restent bien impuissants face à l'installation d'antennes de ce type.
Jusqu'à la date d'aujourd'hui, toutes les décisions d'interdiction d'implantation prises par des maires ont été annulées par les juridictions administratives. 

Le reportage d'Elsa Bezin et Romain Liboz (montage : Rachel Nectoux), avec les interviewes de :

durée de la vidéo: 02 min 13
Polémique autour d'antennes relais à Dijon

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique santé téléphonie urbanisme