• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Il y 15 ans, les tempêtes de 1999 s’abattaient sur la Bourgogne et la Franche-Comté

Un bûcheron des services de l'ONF découpe du bois, le 20 janvier 2000 dans le domaine forestier d'Arches, une commune sinistrée par la tempête qui a dévasté fin décembre 1999 la forêt vosgienne, dans l'Est de la France. / © AFP
Un bûcheron des services de l'ONF découpe du bois, le 20 janvier 2000 dans le domaine forestier d'Arches, une commune sinistrée par la tempête qui a dévasté fin décembre 1999 la forêt vosgienne, dans l'Est de la France. / © AFP

A l’hiver 1999, les tempêtes Lothar (26 décembre) et Martin (27-28 décembre) ont balayé l'Ouest et l'Est de la France, tuant sur leur passage 92 personnes et causant d’énormes dégâts, notamment en Bourgogne et en Franche-Comté.

Par B.L.


"J’étais dans les bois, à la chasse", raconte Bernard Naudet, un habitant de Grancey-le-Château, dans le nord de la Côte d'Or.
"Le bruit était impressionnant, on aurait cru un train qui soufflait. Et puis les arbres tombaient de tous les côtés, c’était impressionnant."

Tempêtes de 1999 : les habitants de Grancey-le-Château se souviennent

Reportage d’Elsa Bezin et Romain Liboz / Montage : Lucile Feuillebois
Intervenants :

  • Jean-Yves Menguy, responsable du centre routier (DDE)
  • Christine Jannier, boulangère
  • Bernard Naudet, habitant de Grancey-le-Château
  • Marcel Follea, ancien maire de Grancey-le-Château


Routes coupées, toits envolés, lignes électriques endommagées, trains à l’arrêt …

En Bourgogne, le 26 décembre, 10 000 foyers étaient privés d’électricité et 130 000 en Franche-Comté où trois personnes sont mortes.
Dans le nord de la Côte d’Or, à Châtillon-sur-Seine, les vents ont soufflé jusqu’à 148 km/heure et balayé des centaines d'arbres centenaires.
"

Il y 15 ans, les tempêtes de 1999 s’abattaient sur la Bourgogne et la Franche-Comté
Reportage de France 3 Franche-Comté
: Journaliste : Pascal Chnébélé / Montage : Emmanuel Blanc

En quoi ces tempêtes étaient-elles exceptionnelles ?

Ces tempêtes exceptionnelles ont dévasté de nombreuses forêts, notamment en Bourgogne, qui est la 6e région française la plus boisée.

Au total, Lothar et Martin ont détruit 6% de la superficie de la forêt métropolitaine.
Cela représente près d'un million d'hectares, soit 100 milliards d'euros de dégâts, selon l'ONF.

A l'échelle du pays, les traces dans les paysages se sont estompées, mais elles sont toujours visibles, car les "nouveaux" arbres sont encore jeunes.
Quinze ans après, la filière bois garde encore des cicatrices du désastre, particulièrement au niveau des manques à gagner qui sont énormes.

A lire aussi

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus