Cet article date de plus de 6 ans

L'assassin du gendarme Audrey Bertaut a été condamné à la perpétuité

Abdallah Boumezaar, 32 ans, a été condamné vendredi 20 février 2015 à la réclusion criminelle à perpétuité avec une peine de sûreté de trente ans. Il était poursuivi pour le meurtre et l'assassinat de deux femmes gendarmes, dont l’une était originaire de Côte d’Or. 

L’affaire était jugée depuis le 10 février devant la cour d'assises du Var.
Abdallah Boumezaar était accusé du meurtre d'Audrey Bertaut, 35 ans, et de l'assassinat d'Alicia Champlon, 28 ans. 

Les faits s'étaient produits le 17 juin 2012, à une quarantaine de kilomètres de Toulon.
Ce soir-là, les deux militaires avaient été appelées pour un cambriolage et une tentative suivie d'une agression.

Elles s'étaient alors rendues dans le logement que le couple Boumezaar-Farhat louait depuis peu à Collobrières à la tante de M. Boumezaar. Ce dernier avait déjà été condamné à de nombreuses reprises.

Là, une rixe éclate, mettant aux prises le jeune homme et Audrey Bertaut. Il finit par lui subtiliser son arme et la tue dans l'appartement, avant de poursuivre sa collègue et de la tuer dans la rue - des faits qu'il reconnaît.



Selon l'accusation et les parties civiles, Inès Farhat a pris part à la rixe dans l'appartement, assommant Alicia Champlon quand son compagnon se battait avec Audrey Bertaut, des accusations que les deux accusés ont niées farouchement tout au long des audiences.

15 ans de réclusion criminelle avec une période de sûreté des deux tiers avaient été requis contre Inès Farhat, 22 ans, qui était accusée de complicité dans le premier homicide. Elle a finalement été condamnée à huit ans d'emprisonnement.

Les familles d'Audrey Bertaut et d'Alicia Champlon étaient présentes aux audiences tous les jours. 
"On assiste impuissants et on est là pour montrer aux jurés et aux accusés qu’on est présents et qu’Audrey et Alicia n’étaient pas que deux gendarmes, qu’il y avait une famille derrière", a expliqué Stéphane Bertaut, le frère de la victime, pendant le procès.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers