• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Départementales 2015 : pourquoi un candidat FN de Côte d’Or épinglé par L'Obs ferme-t-il sa page Facebook ?

Christian Benner, candidat FN à Is-sur-Tille, dans le canton 16 de Côte-d'Or, aux élections départementales des 22 et 29 mars 2015.
Christian Benner, candidat FN à Is-sur-Tille, dans le canton 16 de Côte-d'Or, aux élections départementales des 22 et 29 mars 2015.

L'hebdomadaire L'Obs a révélé plusieurs cas de candidats FN aux élections départementales qui ont tenu des propos xénophobes, islamophobes ou racistes sur les réseaux sociaux. Un candidat bourguignon figure dans la liste.

Par B.L. avec l'AFP


Cet article, paru jeudi 12 mars 2015, est intitulé "Le vrai visage des candidats FN". L'Obs s'est penché sur les propos sur les réseaux sociaux de près de 20 candidats à partir du travail du collectif Lentente.net qui dit "observer le FN".

On y découvre notamment les propos tenus par Christian Benner, candidat FN à Is-sur-Tille, dans le canton 16 de Côte-d'Or. Le 17 juin 2014, alors qu'un Rom a été roué de coups en Seine-Saint-Denis, Christian Benner écrit sur sa page Facebook : "et un romm de moin il n avait pas qua voler on en a marre de ces gent la et le gouvernement leurs donne le biberon a bas les guauchistes trosquiste".

 / ©
/ ©


En mars 2014, il publie aussi un photomontage de Marion Maréchal-Le Pen en cavalière, terrassant un dragon avec une étoile de David en guise d'oeil.

 / ©
/ ©

Une vingtaine de cas ont été signalés


Depuis le début de la campagne des départementales, au moins une vingtaine de cas de candidats FN de ce type ont été révélés dans la presse.
Le parti a annoncé de nombreuses suspensions, mais beaucoup de cas ayant été révélés après le dépôt des candidatures, le FN ne peut retirer à ces personnes leur titre de candidat.

"Je suis en total désaccord avec ces gens là. D'ailleurs en tant que présidente du Front national, je les suspends, je les convoque devant la commission des disciplines systématiquement, et ils sont en règle générale exclus du Front national", a-t-elle affirmé sur Europe 1 vendredi 13 mars 2015.

A la question "Pourquoi les propos contestés sont-ils toujours en ligne ?", Marine Le Pen a répondu : "A partir du moment où ils sont suspendus, ils n'appartiennent pas au Front national, nous n'avons aucun pouvoir de les obliger à faire retirer ces propos", a répondu Marine Le Pen.

 / ©
/ ©


"C’est évidemment blessant pour la communauté Rom"

De son côté Edouard Cavin, secrétaire départemental du FN de Côte d’Or, a déclaré à France 3 Bourgogne "une commission disciplinaire se tiendra après les élections et on avisera".

"C’est évidemment blessant pour la communauté rom, mais ce n’est pas non plus un appel à la haine", ajoute-t-il.

"Ces messages sur les réseaux sociaux ne concernent qu’une vingtaine de candidats. Sur 8 000, ce n’est pas représentatif", conclut le chef de file du Front national en Côte d’Or.

Une demi-heure après ces déclarations, les posts de Christian Benner avaient disparu. 


Le reportage de Sylvain Bouillot et Sylvie Françoise

Intervenant : Edouard Cavin, Secrétaire déparrtemental FN Côte-d'Or

Propos racistes C.Brenner FN
Dans une semaine, le 1er tour des départementales. Des élections marquées par l'émergence de candidats novices en politique. C'est le cas au Front National où les propos embarassants écrits par certains sur les réseaux sociaux refont surface. Comme dans le canton d'Is-sur-Tille en Côte d'Or. Sylvain Bouillot, Sylvie Françoise.


A lire aussi

Sur le même sujet

Signature du plan Schuman le 18 avril 1951

Les + Lus