• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Quetigny : les salariés de Carrefour se mobilisent pour leurs salaires et leurs conditions de travail

La manifestation des salariés devant le magasin Carrefour de Quetigny
La manifestation des salariés devant le magasin Carrefour de Quetigny

Un mouvement national de grève dans les magasins Carrefour a été lancé par la CGT et la CFDT pour ce vendredi 13 mars. C’est une proposition d’augmentation de salaire jugée « humiliante » qui a déclenché ce mouvement peu suivi dans le magasin de Quetigny.

Par Muriel Bessard

A la base de ce mouvement de grève chez Carrefour ce vendredi : une proposition d’augmentation de 0,5% des salaires (soit environ 3 euros par mois pour une caissière). Une proposition d’augmentation dérisoire, humiliante même selon la CGT qui a lancé de mot d’ordre de grève. D’autant plus que le groupe est en bonne santé financière et les dividendes versés aux actionnaires confortables qui auraient augmenté de 10%.

Des conditions de travail qui se dégradent

A Quetigny, le magasin Carrefour emploie 454 salariés. Les salaires sont souvent bas, avoisinant le SMIC et les conditions de travail de plus en plus dures : surveillance des faits et gestes des salariés, recours fréquent à des temps partiels et des CDD et des effectifs en baisse. A Quetigny, en 3 ans, ce serait ainsi 57 emplois qui auraient disparu.

Un débrayage inégalement suivi

Du côté du groupe Carrefour pourtant, la situation est plutôt favorable explique les grévistes : plus de 3 milliards d’euros de profit brut pour le groupe, 1 million d’euros en 2013 rien que pour le magasin de Quetigny. Et des primes versées aux actionnaires qui sont donc très confortables. « C’est insupportable » écrit la CGT dans un communiqué de presse. Un message toutefois peu suivi par les salariés : à Quetigny, seuls une 20aine d’entre eux a fait grève ce vendredi à Quetigny. En France, la mobilisation est inégale. Dans certains magasins, le mouvement serait suivi à 60%. 

Reportage à Quetigny de Michel Gillot, Sylvie Françoise et Rachel Nectoux

Avec Fabienne Lévêque, élue CGT Carrefour Quetigny et une salariée

Manifestaion à Carrefour Quetigny


La réponse de la direction de Carrefour

Dans un communiqué de presse, la direction des Hypermarchés Carrefour a souhaité préciser qu’elle « offr[ait] à ses collaborateurs une politique salariale avantageuse et des rémunérations au dessus de la branche » (20% au-dessus du SMIC pour une caissière), ainsi qu’une rémunération sur 13,5 mois. Par ailleurs, la direction explique que ses salariés bénéficient d’avantages, notamment une mutuelle, des remises sur achats en magasin…
La direction de Carrefour a tenu également à faire savoir qu’elle mène une politique d’amélioration de la qualité de vie au travail à travers plusieurs mesures comme la diminution de l’amplitude journalière des employés et agents de maîtrise ramenée à 11 h ou encore la mise en place d’un service d’assistance sociale pour les salariés en exprimant le besoin…

En France, les 193 hypermarchés Carrefour emploient environ 61.000 salariés

Sur le même sujet

Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, dans la Nièvre ce lundi

Les + Lus