Agressions contre les pompiers : la Bourgogne-Franche-Comté toujours dans le haut du classement

Les agressions contre les sapeurs-pompiers sont de plus en plus fréquentes un peu partout en France. La Bourgogne-Franche-Comté fait partie des régions les plus touchées.
 

Illustration.
Illustration. © VINCENT PEREIRA/MAXPPP
Cela fait plusieurs années que les pompiers tirent la sonnette d’alarme : ils sont de plus en plus souvent pris à partie lors de leurs interventions par des personnes sous l’emprise de l’alcool, de la drogue, en rébellion contre l’autorité, etc.

Le nombre d'agressions déclarées par les pompiers en intervention parle de lui-même : +17,6% en 2016 et + 23% en 2017

Pour 2018, 3 411 sapeurs-pompiers ont déclaré avoir été victimes d'une agression contre 2 813 en 2017, indique une note de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). En moyenne, cela représente sept pompiers agressés pour 10 000 interventions; un chiffre en augmentation par rapport à 2016 (5 pour 10.000) et 2017 (6 pour 10.000), indique l'ONDRP.
 
Un camion de pompiers du Doubs dénonce les agressions avec cette inscription à la peinture : "On n'est pas des cibles".
Un camion de pompiers du Doubs dénonce les agressions avec cette inscription à la peinture : "On n'est pas des cibles". © France 3

C'est en Nouvelle-Aquitaine que le taux d'agression pour 10000 interventions est le plus élevé (16). La Bourgogne-Franche-Comté arrive en deuxième position (9). La région Pays-de-la-Loire se caractérise par une forte augmentation entre 2017 et 2018 (+146%). Ces agressions ont provoqué 1 424 jours d'arrêt de travail.

Certains départements sont plus touchés que d'autres par le phénomène, selon les chiffres de l'ONDRP. Mais ces statistiques ne sont recueillies que de manière déclarative, aucune obligation n'encadre leur transmission. Elles doivent donc être interprétées avec précaution. 
 

"L'augmentation du nombre de déclarations d'agressions peut être due à une augmentation des actes de violences, à une meilleure remontée des informations, à un abaissement du seuil d'acceptabilité des violences ou à une sensibilisation des autorités hiérarchiques sur la nécessité de mieux déclarer les faits", explique l'ONDRP. À noter que sur les 3 411 pompiers ayant été agressés en France en 2018, 2 241 ont déposé plainte, soit 66 % d'entre eux.
 
Les agressions déclarées par les pompiers en 2018


BOURGOGNE
-Côte-d'Or 
:
29 861 interventions et 9 pompiers agressés (3 pompiers agressés pour 10 000 interventions)

-Nièvre :
19 147 interventions et 9 pompiers agressés (3 pompiers agressés pour 10 000 interventions)

-Saône-et-Loire :
39 737 interventions et 24 pompiers agressés (6 pompiers agressés pour 10 000 interventions)

-Yonne
25 413 interventions et 33 pompiers agressés (13 pompiers agressés pour 10 000 interventions)

FRANCHE-COMTE
-Doubs
40 384 interventions et 105 pompiers agressés (26 pompiers agressés pour 10 000 interventions)

-Jura
18 575 interventions et 6 pompiers agressés (3,2 pompiers agressés pour 10 000 interventions)

-Haute-Saône
22 408 interventions et 2 pompiers agressés (0,9 pompiers agressés pour 10 000 interventions)

-Territoire de Belfort
12 076 interventions et 3 pompiers agressés (2,5 pompiers agressés pour 10 000 interventions)
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers sécurité société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter