• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Le boom de la vente directe se confirme en Franche-Comté

Le boom de la vente à domicile en Haute-Saône
Le boom de la vente à domicile en Haute-Saône

La vente à domicile a le vent en poupe.En Franche-comté, la vente à domicile emploie plus de 12.500 personnes. 

Par Catherine Schulbaum

Les chiffres publiés par la Fédération de la vente directe (FVD) sont éloquents : la croissance du secteur est de 3,5% pour l'année 2017 et le secteur emploie 69100 personnes (soit +2,9% en un an).

En Franche-comté, la vente à domicile emploie plus de 12500 personnes dont plus de 5000 dans le Doubs selon la Fédération de la vente directe. Ils sont près de 2600 en Haute-Saône. Nous avons suivi deux ventes dans ces deux départements, rencontré conseillères, managers et clientes.
 
Le boom de la vente à domicile
+ 3,5% de croissance par an et prés de 900 emplois crées en 2017 en BFC....ce sont les chiffres trés officiels de la fédération de la vente directe, autrement dit, le commerce à domicile. Alors que les commerçants traditionnels voient leur chiffre d'affaire chuter et leurs clients se tourner vers internet, les conseillères de vente à domicile ne se sont jamais aussi bien portées. Explications et immersions avec notre équipe qui a suivi deux réunions en Haute-Saône et dans le Doubs Avec Nadine Roux Conseillère indépendante, Chef d'équipe Rachel Lamothe Cliente et conseillère Sophie Balducci Conseillère vente à domicile Reportage: C.Schulbaum, L.Brocard, E.Dubuis
 

Du lien social en milieu rural


Si le secteur est florissant et touche de plus en plus de domaines (habillement, lingerie, produits de beauté, d'entretien, électro-ménagers...), c'est aussi parce qu'il crée du lien social en particulier en milieu rural. Plus de commerce, plus de services publics, plus de médecins, bref, il y a dans les campagnes un vrai déficit de relations humaines qui rend les réunions et autres ateliers à domicile plutôt attractifs. Les femmes (elles sont largement majoritaires) y voient l'occasion de se retrouver entre copines ou de faire connaissance avec d'autres.


Un complément de revenu


D'une société à l'autre, les promesses de vivre bien de la vente à domicile varient mais toutes promettent un complément de revenus conséquent. Ainsi, la marque de lingerie leader du marché de la vente à domicile annonce dans sa brochure de recrutement que vous pouvez gagner 500 euros pour quatre réunions par mois. Le revenu atteindrait 2000 euros si vous organisez six ateliers et animez une équipe de 5 conseillères et jusqu'à 10 000 euros mensuels si votre équipe compte 150 conseillères. Les arguments des entreprises qui recrutent tournent aussi autour de la liberté de travailler à son rythme, en équilibrant sa vie professionnelle et sa vie personnelle.


Quelles formations ? 


Interrogé sur la question, Pierre Simonnet, Président de la Fédération de Vente Directe pour la Bourgogne-Franche-Comté complète ce tour d'horizon par l'effort consenti par le secteur ces dernières années pour proposer des fomations à ses vendeuses et vendeurs. D'abord par les conseillères qui deviennent ensuite managers mais aussi en présentiel au siège des marques ou en e-learning pour celles qui ne peuvent pas se déplacer. Ces formations sont qualifiantes et peuvent conduire à un diplôme de vente.


Un métier très féminin


La vente directe est un métier largement féminin : 88% des distributeurs européens sont des femmes et ce pourcentage augmente sensiblement en France pour atteindre 94%, l'âge moyen des conseillères est de 44 ans  mais toutes les tranches d'âge sont représentées.


Stratégie " omnicanal"


La vente directe fait dorénavant partie intégrante d'une stratégie qui pousse les entreprises à être sur tous les fronts. Les consommateurs ont ainsi la possibilité d'acheter via différents canaux. La vente à domicile vient compléter l'offre mais dans la plupart des cas, la vente en ligne n'est pas possible, le site servant de show-room ou de lien vers les collections proposées.

Au total, 30% du chiffre d'affaire du secteur sont réalisés par la gastronomie suivi par l'habitat ( 24%), le textile et la mode ( 12%), le bien-être et la diététique (12%), la cosmétique ( 8%), l'entretien ménager ( 7%), la décoration, les télécommunications et l'édition.








 

Les chiffres de la vente à domicile en Franche-Comté

Le nombre de vendeurs se répartit comme suit  pour l'année 2017

  • Doubs: 5624
  • Jura: 2763
  • Haute-Saône: 2539
  • Territoire de Belfort: 1524

Le chiffre d'affaires par département pour 2017

  • Doubs: 36202756 euros
  • Jura: 17787862 euros
  • Haute-Saône: 16343875 euros
  • Territoire de Belfort: 9812460 euros

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus