Attention au rush de Noël dans les trains : comment la SNCF compte éviter la galère des voyageurs en Bourgogne

La SNCF s'attend à une très grande affluence dans ses TER le week-end du 23-24 décembre, à la veille de Noël. Les voyageurs seront nombreux à rejoindre leurs familles, en particulier sur la ligne Paris-Dijon-Lyon. Un événement auquel la SNCF se prépare depuis déjà plusieurs semaines.

Période de Noël = forte affluence dans les trains, c'est presque mathématique. Mais hasard du calendrier, cette année, le troisième week-end de décembre voit cumuler la veille de Noël et le début des vacances scolaires. Depuis un mois, la SNCF met tout en place pour gérer cet afflux de voyageurs.

Plus de 30 000 voyageurs sont attendus

"Traditionnellement, sur un week-end classique, on est sur 23 000 voyageurs sur l’axe Paris-Dijon-Lyon et Paris-Morvan. Là on s’attend à plus de 30.000 voyageurs" explique Nabil Djaafer, directeur des relations territoriales SNCF en Bourgogne-Franche-Comté. Les billets de TGV étant déjà tous vendus depuis déjà deux semaines, les voyageurs vont se reporter sur les TER au départ de la gare de Paris-Bercy.

Un dispositif exceptionnel

L'entreprise ferroviaire va donc ajouter 10 000 places supplémentaires par rapport à un week-end traditionnel. Les 24 TER Régiolis financés par la Région Bourgogne-Franche-Comté seront doublés, voire triplés sur certains trajets. "Au départ de la gare Paris-Bercy, on aura un TER toutes les heures, le samedi entre 7h et 23h. Entre 500 et 1000 places assises en plus, soit pour aller dans l'Yonne, le Morvan ou Dijon", précise Nabil Djaafer.

"On a mis le maximum sur les trains pour être au rendez-vous de ce week-end qui est important, mais on mobilise aussi les cheminots". Ils seront près de 400 salariés mobilisés, une centaine de conducteurs, 180 contrôleurs sur les 3 jours. Les gilets rouges seront en place dans les principales gares de la région pour aider les voyageurs.

La maintenance préventive a été mise en œuvre depuis deux semaines. Les rames ont été visitées pour qu'elles soient opérationnelles le jour J. À cela s'ajoute une brigade de maintenance mobile qui est capable de se déplacer pour intervenir en cas d’urgence.

Toujours éviter les heures de pointe

Pour ceux qui le peuvent, privilégiez les heures de départ les moins chargées : le vendredi matin ou le samedi fin de journée. Evitez les heures de pointes du vendredi après-midi ou samedi matin.

Sur le site de réservations des TER, les premiers trains du samedi 23 décembre 2023 sont déjà complets, au grand mécontetement de certains voyageurs.