TEMOIGNAGE. "J'ai dansé un slow avec Joséphine Baker" : le Dijonnais Bernard Guerrée, 88 ans, est invité au Panthéon

Publié le
Écrit par Chloé Giraud
Joséphine Baker dans les années 1940.
Joséphine Baker dans les années 1940. © COLLECTION CHRISTOPHEL PHOTOTH / COLLECTION CHRISTOPHEL VIA AFP

Mardi 30 novembre, Joséphine Baker entrera au Panthéon. Bernard Guerrée, un Dijonnais de 88 ans, a rencontré l'artiste franco-américaine en 1957. L'Elysée l'a invité à assister à la cérémonie à Paris.

C'est une journée que Bernard Guerrée n'a pas oublié. Le 14 juillet 1957, la date à laquelle il a fait la rencontre inattendue de la chanteuse Joséphine Baker (1906-1975).

A cette époque, Bernard Guerrée est un jeune ingénieur électromécanicien. Il vit sur Paris, mais travaille en Dordogne.

Ce week-end là, je ne suis pas rentré à Paris. Un samedi soir à 24 ans, on s'enquiquine. Alors avec un ami ivoirien, on décide d'aller au bal des Milandes.

Les Milandes et leur château, c'est ici en Dordogne que vit Joséphine Baker à l'époque, avec son époux Jo Bouillon et leurs enfants. A la surprise de Bernard Guerrée, la meneuse de revue se rend au bal du 14 juillet.

"Nous sommes en 1957. A l'époque, lorsqu'il y a une personne de couleur noire dans un petit village comme celui-ci, on la remarque. Je pense que c'est ce qui a attiré l'attention de Joséphine Baker", raconte Bernard Guerrée.

Elle est venue à notre table, on a conversé assez longuement. Puis nous avons dansé un slow. J'en garde un bon souvenir.

"J’avais entendu parler d'elle mais je n’étais pas tellement attaché à sa personne. Ce n’était pas tant pour voir Joséphine Baker que pour aller danser que nous sommes allés à ce bal", avoue en riant Bernard Guerrée.

Invité par l'Elysée

Depuis, le Dijonnais s'intéresse de près à tous les événements en lien avec Joséphine Baker. En 2016, il inaugure une école au nom de l'artiste rue Turgot, à Dijon.

Alors quand il apprend que l'icône du cabaret va être panthéonisée, il écrit un courrier à l'Elysée pour pouvoir assister à la cérémonie. "Je leur ai raconté mon histoire et ils m'ont répondu oui." Le 30 novembre, il assistera donc à l'entrée au Panthéon de Joséphine Baker, en compagnie de 3 de ses arrière-petits-enfants, qu'il a souhaité emmener avec lui.

J’ai tout imprimé pour que leurs parents leur lisent l’historique de Joséphine avant de partir.

Suite à la cérémonie du 30 novembre, Bernard Guerrée interviendra dans l'école primaire de l'un de ses arrière-petits-enfants pour y parler de celle qu'il a connu, le temps d'une soirée.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.