Cheni, doucette, être gaugé... Parlez-vous franc-comtois ?

© @françaisdenosregions
© @françaisdenosregions

Un linguiste publie un "Atlas" des expressions de nos régions. Nous avons sélectionné pour vous les plus beaux mots typiquement employés en Franche-Comté !

Par Elise Koutnouyan

Récemment, notre rédaction vous listait ces mots qu'on ne dit qu'en Franche-Comté. Mathieu Avanzi, un chercheur en linguistique, s'est amusé à cartographier tous les particularismes régionaux réunis dans un Atlas tout juste publié : Parlez-vous (les) français ? (Armand Colin)

Sur son blog et sur les réseaux sociaux, il publie régulièrement des cartes de France qui illustrent le richesse des formules et mots typiques de nos régions. Voici notre sélection des régionalismes de la Franche-Comté :

"Cheni"

Gare à celui qui utiliserait ce patois désignant la poussière hors des frontières régionales, il risque bien de se heurter à l'incompréhension des voisins !
Voir cette publication sur Instagram

En Franche-Comté et en Suisse, que désigné du #cheni?

Une publication partagée par francaisdenosregions (@francaisdenosregions) le


"Avaler par le trou du dimanche" 

L'origine de cette expression familière serait à chercher du côté de la Belgique. En Wallonie, on emploierait aussi "avaler par le trou aux prières", ce qui explique le "dimanche" puisque c'est le jour de la messe.

 

"Faire les quatre-heures"

Pour goûter, on ne "prend" pas notre quatre-heures, on le "fait". Comme nos voisins suisses romands !

© Mathieu Avanzi / françaisdenosregions.com
© Mathieu Avanzi / françaisdenosregions.com


"Cornet"

Dans quoi transportez-vous vos courses ? La "poche" du Sud-Ouest, le "nylon" dans le Sud de l'Alsace, le "sachet" du Nord ou notre "cornet".

Voir cette publication sur Instagram

Plastic bag

Une publication partagée par francaisdenosregions (@francaisdenosregions) le


"Être gaugé"

Cette expression régionale emblématique de la région désigne "un état particulier, pour parler notamment d'un vêtements (ou de chaussures) imbibées d'eau, le plus souvent d'eau boueuse, dans lesquelles on patauge", précise le linguiste. On ne sait pas vraiment d'où vient ce régionalisme : on lui prête des rapprochements avec gouille (une flaque dans l'est de la francophonie d'Europe) ou bauge (gite d'un animal, mortier de terre grasse).

© Mathieu Avanzi
© Mathieu Avanzi


La "doucette"

Côté nourriture, les Franc-Comtois ne sont pas en reste. La "doucette" fait de la résistance face à la mâche adoptée dans le reste du pays. Quant au célèbre débat de société "pain au chocolat" contre "chocolatine" dans le sud-ouest : la Franche-Comté préfère fait bande à part avec ses "croissants" ou "petits-pains" au chocolat.

Voir cette publication sur Instagram

Raconte moi des salades

Une publication partagée par francaisdenosregions (@francaisdenosregions) le


"Croissant" ou "petit-pain" au chocolat

Voir cette publication sur Instagram

#chocolatine 💁‍♂️

Une publication partagée par francaisdenosregions (@francaisdenosregions) le


Et les accents circonflexes ?

"En Franche-Comté, on est particulièrement bons pour prononcer les circonflexes", confirme l'internaute marig25 !

Voir cette publication sur Instagram

Prononcez vous les accents circonflexes ? 🍝 🐾

Une publication partagée par francaisdenosregions (@francaisdenosregions) le


"Pot d'eau"

Entre le "pot d'eau" et la "carafe", le coeur de la France-Comté balance.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jura : des cartes en bois mondialement connues

Les + Lus