Coronavirus Covid-19 : Les 2 millions de masques commandés par la Région Bourgogne Franche-Comté n'ont pas été livrés

Masque FFP2. Image d'illustration. / © Guillaume Souvant/AFP
Masque FFP2. Image d'illustration. / © Guillaume Souvant/AFP

Une première commande de masques chirurgicaux destinés à la Région Bourgogne Franche-Comté est arrivée incomplète mercredi 1er avril à l'aéroport de Bâle-Mulhouse. Les 2 millions de masques attendus sont finalement restés dans la région Grand Est. Une autre livraison est prévue ce weekend.

Par Lucie Thiery et Isabelle Brunnarius

L'acheminement des masques chirugicaux depuis la Chine est particulièrement compliqué. La Région Bourgogne Franche-Comté en a fait en partie les frais.
Sur les deux millions de masques commandés par la région, seuls les trois quarts sont arrivés sur le sol français mercredi 1er avril.
Au total six millions de masques sont partis de Shanghai en direction de l'aéroport de Bâle-Mulhouse. Une fois arrivés à l'aéroport de Bâle-Mulhouse, les masques n'ont pas pu être délivrés par l'importateur aux huit départements de la région Bourgogne-Franche-Comté. "Il s'agit d'une erreur à l'embarquement, l'importateur nous a averti très tardivement qu'il y avait un problème au chargement et que nos commandes allaient arriver dégradées", précise Marie-Guite Dufay, Présidente de Région.

Incomplète la commande de masques est restée en totalité dans la région Grand Est, deuxième région la plus touchée par l'épidémie de coronavirus. L'Agence Régionale de Santé et la Région Grand Est ont donc récupéré leur commande.
« Je ne suis pas choquée sur le fond de cette affaire mais sur la forme car j'ai été informée très tardivement par notre importateur », commente la présidente de région.

L'affaire nous renvoie forcément aux récentes déconvenues rencontrées par la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le 1 er avril, la région avait annoncé qu'une partie du chargement de masques fabriqués en Chine et destinés à la France avait été détournée vers les États-Unis en dernière minute. Une commande qui aurait été "piquée" sur l’aéroport même, par les Américains, qui ont payé trois fois le prix, en liquide. 

 
2 millions de masques sont bien arrivés à l'aéroport de Bâle-Mulhouse / © France 3 Grand Est
2 millions de masques sont bien arrivés à l'aéroport de Bâle-Mulhouse / © France 3 Grand Est

Une deuxième livraison attendue ce weekend

La région Bourgogne Franche-Comté devrait bénéficier d'une deuxième livraison initalement destinée à son voisin du Grand Est. Les masques devraient arriver ce weekend et seront distribués d'ici mardi 7 avril aux huit départements.

Cette première commande comprend essentiellement des masques chirurgicaux à 3 plis et 50 000 masques de type FFP2 pour la protection respiratoire. Ces masques sont destinés aux personnels des EHPAD alors que certains personnels et établissements se plaignent de la pénurie de matériel de protection. Le reste doit être attribué aux grossistes en pharmacie. 

Une deuxième commande de 2 millions de masques supplémentaires arrivera également par Liège, en Belgique.
"Cette commande avait été passée le jeudi 24 mars, auprès d’un autre fournisseur, ceci afin de sécuriser notre approvisionnement", expliquait la Région dans un communiqué.  Elle est financée et destinée à la Ville de Dijon, à hauteur d'1 million de masques et 500 000 par la Ville de Besançon. Ce sont essentiellement des masques chirurgicaux et également de masques FFP2.

Au total la région Bourgogne-Franche-Comté va investir un peu plus de 3 millions d'euros dans l'achat de 4 millions de masques en provenance de la Chine.
"L'essentiel, c'est à l'hôpital que ça se joue" a tenu à rappeler Mme Dufay. La présidente a exprimé sa "reconnaissance énorme" au personnel soignant.


400 000 masques pour le centre hospitalier de Novillars

Enfin une troisième et dernière commande est issue d'un don privé. La fondation Action Philippe Streit a commandé 400 000 masques supplémentaires à la Chine. Ils devraient être livrés via un importateur américain et seront destinés au centre hospitalier psychiatrique de Novillars dans le Doubs. Portée par l'ancien président du Groupe Delfingen Bernard Streit, cette fondation promeut la réinsertion des personnes handicapées.

Depuis le 21 mars, et la publication d'un décret au journal officiel, l'Etat a levé les réquisitions de masques dans le cadre de la lutte contre le virus covid-19. Depuis, les conseils régionaux peuvent passer commande directement auprès des fabricants de masques de type FFP2. Plus de 52 millions de masques ont été commandés par les régions françaises.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus