Coronavirus COVID-19 : Le nombre de trains, bus et trams diminue et les TER sont gratuits pour les soignants

Une station de tramway au centre-ville de Chenôve, dans l'agglomération de Dijon / © Sylvain Bouillot
Une station de tramway au centre-ville de Chenôve, dans l'agglomération de Dijon / © Sylvain Bouillot

Pour éviter la propagation du Covid-19, les réseaux de transports en commun ont dû s’adapter. Le nombre de trains, bus et trams avait été réduit dès la semaine dernière. Mais il y en aura encore moins dans les prochains jours. Par ailleurs, les TER sont désormais gratuits pour les soignants.

Par M.J

En raison des mesures gouvernementales pour lutter contre le Covid-19, les réseaux de transports en commun ont dû modifier leurs offres de transport. C'est le cas notamment de Divia bus et tram qui dessert Dijon et son agglomération. Des premières mesures avaient été prises dès la semaine dernière, mais depuis lundi 23 mars 2020, elles sont renforcées.
 
  • POUR LES TRAMWAYS
Ils circulent désormais de 6h du matin à 23h.
Il y a un passage toutes les 15 minutes en journée, et toutes les 30 minutes en soirée.
 
  • POUR LES BUS
Ils circulent désormais de 6h du matin à 19h.
Voici la liste des lignes en service : L3, L4, L5, L6, L7, B11 et Corol. 
Il y aura un bus toutes les 30 à 40 minutes.
La ligne City circulera également, avec une fréquence de 13 minutes.

Vous pouvez consulter les fiches horaires Divia en cliquant sur ce lien.

L’agence commerciale DiviaMobilités reste fermée et il n’y a plus de vente de PASS 1h à bord des bus.


 
© Kevin.B / Licence CC by Wikimedia
© Kevin.B / Licence CC by Wikimedia

 

Toutes les villes s'adaptent


Les principales villes de la région s'adaptent aussi. A Auxerre et son agglomération, le réseau Leo fonctionne en période "dimanche et jours fériés". Seules les lignes 1 et 2 circulent. Mais attention, la navette centre-ville ne peut prendre que 5 personnes maximum en même temps.

A Mâcon, la navette centre-ville est supprimée et certaines lignes sont réduites de moitié. Retrouvez tout le détail ici.

Dans le Grand Chalon, les transports en commun gardent leurs horaires habituels mais il ne peut pas y avoir plus de 10 voyageurs à bord d'un bus en même temps.

 

Seuls 15% des trains grandes lignes circulent


Le trafic ferroviaire s'est lui aussi davantage réduit. La SNCF annonce que seulement 15% des TGV restent en circulation. Il y a également très peu de TER. Vous pouvez télécharger les fiches horaires des TER Bourgogne Franche-Comté en cliquant sur ce lien.

L'offre SNCF pourrait encore être réduite dans les prochains jours, en fonction des consignes gouvernementales.


 
Des trains TER en gare (photo d'illustration) / © Damien MEYER / AFP
Des trains TER en gare (photo d'illustration) / © Damien MEYER / AFP

 

Les TGV, Intercités, TER et cars interurbains gratuits pour les soignants


Comme la plupart des autres régions de France, la Bourgogne-Franche-Comté met en place la gratuité des TER et des cars interurbains pour les soignants. Les Trains Express Régionaux et les cars interurbains sont en accès gratuit pour les soignants, annonce Marie-Guite Dufay mercredi 25 mars. 

"A travers cette décision solidaire et citoyenne", il s'agit de soutenir les soignants "en facilitant leurs déplacements quotidiens, alors qu’ils sont, plus que jamais, mobilisés dans cette crise sanitaire sans précédent", précise la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté.
Aucune démarche n’est requise pour en bénéficier. Les soignants auront simplement besoin de présenter un document justifiant leur fonction.

De son côté, la SNCF a annoncé que les personnels médicaux et paramédicaux (médecins, infirmiers et aide-soignants) répondant aux appels de solidarité pour venir renforcer les hôpitaux pourraient prendre les TGV inOui et Ouigo et les Intercités sans payer.


 
Des trains TER (Trains Express Régionaux) à la gare de Dijon
Des trains TER (Trains Express Régionaux) à la gare de Dijon
 

Les prélèvements sont suspendus pour tous les abonnés TER annuels 


Par ailleurs, compte-tenu du confinement de la population, "les trains TER tournent actuellement en service ralenti sur les lignes de Bourgogne-Franche-Comté. On compte habituellement 60 000 voyageurs par jour, "leur nombre est estimé aujourd’hui à un millier, soit 1,5 % de la fréquentation normale", ajoute la Région.

C'est pourquoi "la SNCF et la Région pourraient être amenées dans les jours à venir à réduire encore le plan de transport". Mais, un service minimum pour les salariés devant poursuivre leur activité professionnelle sera bien entendu assuré, précise Marie-Guite Dufay.

Enfin, la Région a aussi décidé de suspendre les prélèvements pour tous les abonnés TER annuels jusqu’à la fin du confinement.

 

Sur le même sujet

Les + Lus