Cosne-sur-Loire : une pétition et une nouvelle manifestation pour tenter de sauver la clinique

Une nouvelle manifestation a eu lieu samedi 23 novembre 2019 pour tenter de sauver la clinique de Cosne-Cours-sur-Loire, dans la Nièvre. / © Morgane Jacob
Une nouvelle manifestation a eu lieu samedi 23 novembre 2019 pour tenter de sauver la clinique de Cosne-Cours-sur-Loire, dans la Nièvre. / © Morgane Jacob

Une semaine après une première manifestation, habitants et élus sont de nouveau descendus dans les rues de Cosne-Cours-sur-Loire, dans la Nièvre,pour tenter de sauver la clinique du Nohain et ses emplois. Une pétition a aussi été lancée.
 

Par B.L.

Pourquoi la clinique de Cosne-Cours-sur-Loire est-elle menacée ?

La clinique du Nohain, à Cosne-Cours-sur-Loire, dans la Nièvre est en redressement judiciaire.
Les quelque 90 salariés espèrent toujours une reprise de l’établissement par un éventuel repreneur, même si le dossier s’annonce très compliqué. 

Tout a débuté il y a une dizaine de jours quand l'Agence régionale de Santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé la suspension de l'activité de chirurgie pour manquements à la sécurité. L’ARS a donné un délai de six mois à l'établissement pour mettre fin aux dysfonctionnements. En attendant, la clinique pouvait continuer à assurer ses missions de service public (accueil des urgences, SMUR et médecine) et ses activités d'imagerie conventionnelle et de scanner.

Mais le groupe Kapa Santé, propriétaire de la clinique, a alors annoncé qu’il allait fermer l’établissement et licencier le personnel.
Une grande manifestation de protestation a eu lieu dans les rues de Cosne samedi 16 novembre 2019.

 
Plusieurs centaines de personnes sont redescendues dans les rues de Cosne-Cours-sur-Loire, dans la Nièvre, pour tenter de sauver la clinique du Nohain samedi 23 novembre 2019. / © Morgane Jacob
Plusieurs centaines de personnes sont redescendues dans les rues de Cosne-Cours-sur-Loire, dans la Nièvre, pour tenter de sauver la clinique du Nohain samedi 23 novembre 2019. / © Morgane Jacob


Y a-t-il un espoir de sauver la clinique du Nohain ?

Dans la foulée, le projet de dépôt de bilan de la direction a été rejeté par le tribunal de commerce de Nevers.
La justice a opté pour le redressement judiciaire afin de tenter de trouver un repreneur.

On a aussi appris qu’une enquête pour abus de biens sociaux a été ouverte contre le groupe Kapa Santé, qui appartient aux frères Hervé et Claude Kadji.
L’ensemble immobilier a été saisi par la justice.

C’est dans ce contexte tendu qu’un deuxième rassemblement est organisé ce samedi 23 novembre.
Les salariés n'ont pas vraiment d'espoir mais ils manifestent leur indignation avec le soutien de la population, des commerçants et des élus.
 
Si la clinique de Cosne-sur-Loire ferme, les habitants devront se rendre à Nevers dans la Nièvre, à Gien dans le Loiret ou à Bourges dans le Cher pour se faire soigner.
Si la clinique de Cosne-sur-Loire ferme, les habitants devront se rendre à Nevers dans la Nièvre, à Gien dans le Loiret ou à Bourges dans le Cher pour se faire soigner.
 

Quelles conséquences si la clinique de Cosne-sur-Loire venait à fermer ? 

La clinique du Nohain a vu le jour en 1968 à Cosne-Cours-sur-Loire, dans la Nièvre.
Elle a été reprise en 2009 par le groupe Kapa Santé. La clinique a été adossée au centre hospitalier de Cosne-sur-Loire et s'est ensuite développée grâce aux activités de médecine et d'urgence.

"Si la clinique ferme, les habitants devront se rendre à Nevers dans la Nièvre, à Gien dans le Loiret ou à Bourges dans le Cher, soit 70 km à parcourir pour se faire soigner", rappelle une des employées de la clinique du Nohain.

Le cortège a démarré vers 15h devant la clinique. Cette fois encore, plusieurs centaines de personnes sont présentes. Par ailleurs, une pétition a été lancée : elle a déjà recueilli plus de 15 000 signatures.

La mobilisation est grande, car en 2017 la ville de Cosne-Cours-sur-Loire a déjà perdu sa maternité qui a été remplacée par un centre périnatal de proximité.

 
Un millier de personnes ont manifesté samedi 23 novembre 2019 contre la menace de fermeture qui pèse sur la clinique du Nohain, à Cosne-Cours-sur-Loire, dans la Nièvre. / © Morgane Jacob
Un millier de personnes ont manifesté samedi 23 novembre 2019 contre la menace de fermeture qui pèse sur la clinique du Nohain, à Cosne-Cours-sur-Loire, dans la Nièvre. / © Morgane Jacob

 

La clinique du Nohain à Cosne-Cours-sur-Loire en 5 dates

-Mardi 12 novembre 2019 :
L’Agence Régionale de Santé (ARS) suspend l'activité de chirurgie de la clinique de Cosne-sur-Loire après avoir constaté des dysfonctionnements lors de plusieurs inspections depuis 2017. L'ARS donne 6 mois à la clinique pour y remédier. En attendant, la clinique peut continuer à assurer ses missions de service public : accueil des urgences, SMUR, médecine et ses activités d’imagerie conventionnelle et de scanner.

-Mercredi 13 novembre 2019 :
Le groupe Kapa Santé (qui est propriétaire de la clinique) annonce un dépôt le bilan de l'établissement et le licenciement de tout le personnel, soit 90 personnels soignants et médecins.

-Samedi 16 novembre 2019 :
Environ 1 500 personnes défilent dans les rues de Cosne-sur-Loire pour protester contre la fermeture de la clinique. Le cortège rassemble des salariés et des élus de la Nièvre, de l'Yonne et du Cher.

-Lundi 18 novembre 2019 :
Le tribunal de commerce de Nevers rejette la demande de liquidation de l'établissement déposée par le groupe Kapa Santé. La justice opte pour le redressement judiciaire afin de tenter de trouver un repreneur.

-Samedi 23 novembre 2019 :
Une nouvelle manifestation est organisée à Cosne-sur-Loire pour dire "non" à la fermeture de la clinique du Nohain. Elle rassemble environ un millier de personnes. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus