Antoine Griezmann, Lenny Martinez, Léna Grandveau... qui seront les athlètes bourguignons aux JO de Paris 2024 ?

À 100 jours du début des Jeux olympiques de Paris, tour d'horizon des athlètes qui représenteront la France... et la Bourgogne.

Qui seront les Bourguignons qui porteront les couleurs de la France aux Jeux olympiques de Paris ? À 100 jours de la cérémonie d'ouverture, les athlètes français officiellement sélectionnés et validés par le CNOSF (comité national olympique et sportif français) sont 60... dont 0 bourguignon !

Mais toutes les listes ne sont pas arrêtées, loin de là, et ils sont plusieurs à prétendre rejoindre les équipes de France. France 3 Bourgogne fait le point.

Les incontournables

  •  Coline Devillard - gymnastique : Remplaçante à Tokyo en 2021, la native de Saint-Vallier, originaire de Digoin (Saône-et-Loire), est désormais une valeure sûre de l'équipe de France de gymnastique. Elle représente même une chance importante de médaille, comme l'indique sa médaille de bronze au saut de cheval.
  • Boladé Apithy - escrime : le Dijonnais est un pilier de l'équipe de France de sabre. Ce sera sa 3e participation à une olympiade, mais la première fois qu'il vivra les jeux en équipe. Toujours dans le top 10 mondial.

  • Vicky Graillot - haltérophilie : dans le top 25 mondial, la jeune Dijonnaise (bientôt 24 ans) est quasiment assurée de faire partie de l'aventure des jeux.

Les probables

  • Maxime Livio - équitation : jusqu'à présent, le cavalier dijonnais a toujours raté les Jeux d'un cheveu. Avec son cheval Api, il est pourtant l'un des tout meilleurs au monde en concours complet. Les JO de Paris devraient être les bons, sauf blessure ou... non-sélection, car la qualité et la densité de l'équitation française laissent peu de place aux certitudes.

  • Eugénie Dorange - canoé : l'Icaunaise va tenter début mai de décrocher les derniers tickets avec sa comparse Axelle Renard en C2. Elles avaient échoué d'un rien lors des dernières qualifications. Eugénie Dorange pourrait aussi être alignée en C1 200m.

  • Jules Pommery - athlétisme : ça devrait passer pour le Nivernais grâce à son classement général (ranking) au saut en longueur.
  • Orlann Olière, née Ombissa - athlétisme : la sprinteuse originaire de Sens (Yonne), âgée de 32 ans, devrait aussi avoir sa place sur le 4 x 100 mètres. Et peut-être sur d'autres distances.

  • Camille Moutard - athlétisme : les voyants sont au vert pour la jeune (22 ans) marcheuse originaire d'Arnay-le-Duc (Côte-d'Or)

Les compliqués

  • Antoine Griezmann - football : Le sélectionneur Thierry Henry le veut, et on le comprend. Mais l'Atlético de Madrid, son club, acceptera-t-il de libérer le Mâconnais après l'Euro ? Rien n'est moins sûr. D'autres clubs comme le Real Madrid ont déjà mis leur veto.
  •  Paul Allègre - escrime : le jeune épéiste Nivernais n'en finit plus de monter. Sera-ce suffisant pour arracher la 4e place en équipe ? La question reste posée.

  • Lenny Martinez - cyclisme : lui aussi est Nivernais et n'en finit plus de gagner. Le parcours accidenté retenu pour ces Jeux pourrait lui convenir à merveille. Mais la concurrence est rude, et il n'y a que 4 places à prendre en bleu dans le peloton.
  • Alexis Miellet - athlétisme : la qualif' reste hypothétique pour le Dijonnais, spécialiste du 1500 mètres. 

  • Antoine Eïto - basket : le meneur-arrière, médaille de bronze aux mondiaux de basket 3x3, doit être libéré par l'Elan Chalon. Encore faut-il que l'équipe de France se qualifie, et que lui fasse partie des 4 joueurs retenus en bleu.