JO 2024. "Votre propriétaire vous met dehors ?" : cette commune du Morvan veut accueillir les locataires parisiens mis à la porte

Plus sur le thème :

Alors que de nombreux locataires sont expulsés de chez eux à l'approche des Jeux olympiques, le maire Vincent Chauvet veut les inciter à venir s'installer à Autun (Saône-et-Loire). Un choix rationnel selon l'édile, qui appelle les Parisiens à "changer d'air".

"Jeux olympiques : votre propriétaire vous met dehors ? Une belle occasion d'aller voir ailleurs. Autun vous accueille et vous accompagne !" En arrière-plan de cette affiche publiée sur X (ex-twitter) : la cathédrale Saint-Lazare, et une carte de France montrant la ville d'Autun nichée dans un triangle Paris-Dijon-Lyon.

On aurait pu croire à un simple coup de communication, que nenni ! "Les JO entraînent une vague d'expulsions. Ici à Autun, nous avons des logements disponibles et plus de 350 offres d’emploi à pourvoir actuellement, explique Vincent Chauvet, maire (Modem) de la commune.

Quitte à partir de Paris pour les JO, autant le faire de manière définitive !

Vincent Chauvet, maire d'Autun (Saône-et-Loire)

À son crédit, la problématique des locataires congédiés par des propriétaires sans scrupules est bien réelle, alors que quelque 16 millions de touristes sont attendus à Paris pendant les JO, du 26 juillet au 11 août. Et ce ne sont pas les seuls arguments du maire d'Autun, pour qui les Parisiens doivent "changer d'air".

L'air pur du Morvan

Si Vincent Chauvet met en avant l'aspect économique en rappelant que les prix de l'immobilier dans la cité éduenne sont nettement inférieurs à ceux de la capitale, notamment pour les primo-accédants, il insiste aussi sur les bienfaits sanitaires d'une vie bourguignonne : "On est au coeur du parc naturel du Morvan, on a l'air le plus pur, que demander de plus ?".

Une région à repeupler

Derrière cette invitation se cache aussi une triste réalité démographique : la Bourgogne-Franche-Comté perd des habitants, 20 746 en moins entre 2015 et 2021. La Saône-et-Loire a elle perdu 6 120 habitants sur la période. "Il y a une impérieuse nécessité de trouver de nouvelles familles et de les accompagner", admet l'édile d'Autun. Moins de familles, moins d’enfants à scolariser, et 47 fermetures de classes prévues à la rentrée prochaine dans le département, au grand dam des professeurs et des parents d'élèves.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité