"Beaucoup pensaient s'être fait escroquer" : après trop de démarchage intempestif, ce village de Côte-d'Or le régule

Tréclun (Côte-d'Or) est une des dernières communes du département à avoir implémenté la fibre. Les sociétés en charge de ce projet en ont profité pour démarcher des clients. En conséquence, le maire de la ville a décidé de réguler cette pratique considérée comme abusive.

Sandra était en train de vaquer à ses occupations, dans sa maison, à Tréclun (Côte-d'Or), lorsque quelqu'un sonne à l'interphone. Elle répond, et un homme explique qu'il vient par rapport à la fibre. "Elle lui a dit que cela ne l'intéressait pas pour le moment. Il lui a directement sauté dessus, en expliquant que cela allait être obligatoire...", explique Fabien, son mari.

Depuis l'installation de la fibre, les 421 habitants de ce village vivent ce genre de scènes régulièrement. Selon la carte interactive de l'Autorité de régulation des communications électroniques (Arcep), 80 % des communes du département ont accès à la fibre. Tréclun est donc l'une des dernières communes à mettre en place ce réseau.

Elle est également une mine d'or pour tous les opérateurs voulant remporter des parts de marché. "Nous avions un démarchage relativement agressif, certains même avec de la publicité mensongère. Beaucoup d'habitants étaient très inquiets, certains pensaient même qu'ils s'étaient fait escroquer. On a donc décidé de prendre un arrêté," explique le maire (SE) de la commune, Sébastien Sordel.

Pour le conseil municipal de Tréclun, l'objectif est double : rassurer les habitants sur ce démarchage, et les prévenir des bonnes démarches à suivre pour l'activation de la fibre, le 22 mai prochain.

Quelles sont les règles en vigueur à Tréclun ?

Les opérateurs voulant faire du porte à porte doivent donc se déclarer 15 jours avant le début de leur prospection. S'ils ne respectent pas cette règle, les démarcheurs risquent l'interdiction de pratiquer dans la commune et une contravention. Les habitants qui s'estiment victimes de "pratiques commerciales déloyales" sont invités à prendre contact avec la mairie.

Ces règles rejoignent celles déjà en place nationalement pour réguler le démarchage par téléphone. Les appels ne sont par exemple plus autorisés le week-end et les jours fériés. Vous pouvez également vous inscrire sur la plateforme gouvernementale Bloctel pour inscrire votre numéro de téléphone sur une liste d'opposition au démarchage téléphonique.

Tréclun n'est pas la seule commune à avoir régulé le démarchage. Condé-en-Normandie (Calvados), Denain (Nord) ou Ludres (Meurthe-et-Moselle) ont toutes pris la même décision.